Politique Tout voir

Madrid répond sèchement aux menaces de Tebboune

Madrid répond sèchement aux menaces de Tebboune

Le chef de la diplomatie espagnole a affirmé lundi ne «pas vouloir alimenter des polémiques stériles» avec l'Algérie après la condamnation par le président algérien du revirement espagnol en faveur du plan marocain d'autonomie pour le Sahara. 

«Je ne vais pas alimenter des polémiques stériles mais l'Espagne a pris une décision souveraine dans le cadre du droit international et il n'y a rien d'autre à ajouter», a déclaré José Manuel Albares, ministre des Affaires étrangères, de l'Union européenne et de la Coopération d'Espagne, sur la radio Onda Cero.

Albares était interrogé sur les propos du président algérien Abdelmadjid Tebboune qui a qualifié samedi d'«inacceptable moralement et historiquement» le revirement de l'Espagne en faveur du plan marocain d'autonomie. «Nous avons de très solides liens avec l'État espagnol mais le chef du gouvernement (Pedro Sanchez, ndlr) a tout cassé», a fustigé Tebboune avant d'assurer que l'Algérie ne «renoncerait jamais à ses engagements d'assurer la fourniture de gaz à l'Espagne quelles que soient les circonstances».

«De toutes ces déclarations, ce que je retiens c'est la garantie totale de l'approvisionnement en gaz algérien à l'Espagne et le respect des contrats internationaux», a souligné lundi Albares.

Près d'un quart du gaz importé par l'Espagne est venu d'Algérie au premier trimestre.

Articles qui pourraient vous intéresser

Vendredi 14 Juin 2024

L'Association nationale des médias et des éditeurs vent debout contre les agences RP

Jeudi 13 Juin 2024

Hébergement touristique : Le Système de télédéclaration des nuitées désormais actif

Jeudi 13 Juin 2024

Lancement réussi de CAPAccess par le Fonds Mohammed VI

S'inscrire à la Newsletter de La Quotidienne

* indicates required