Politique Tout voir

La Cour des comptes participe au Sommet des institutions supérieures de contrôle des finances publiques du G20

La Cour des comptes participe au Sommet des institutions supérieures de contrôle des finances publiques du G20

La Cour des Comptes a participé à distance aux travaux du Sommet des institutions supérieures de contrôle des finances publiques du G20, qui s'est tenu, les 16 et 17 juin à l'État brésilien du Pará, à l'invitation de la Présidence du Sommet représentée par la Cour fédérale des comptes du Brésil.

 

Le Sommet de cette année a été consacré au financement climatique, à la lutte contre la pauvreté et la malnutrition, deux sujets d'une grande importance dans le contexte de l'Agenda 2030 pour le développement durable, indique un communiqué de la Cour des Comptes, soulignant que des responsables de la Cour avaient pris part, en avril dernier, aux réunions techniques préparatoires dudit sommet.

Lors de la session consacrée aux interventions des présidents des institutions supérieures de contrôle des finances publiques, Zineb El Adaoui, Premier Président de la cour des comptes, a mis en avant la nécessité pour les institutions supérieures de contrôle d'intégrer dans leurs travaux les dimensions stratégiques des problématiques et défis liés au financement climatique, à la transition énergétique, à la lutte contre la pauvreté et à la faim.

Aussi, elle a souligné la nécessité pour ces institutions de jouer un rôle de soutien objectif, professionnel, indépendant et crédible aux côtés des gouvernements pour résoudre ces défis, selon une approche prospective de contrôle à fort impact.

Dans ce contexte, Zineb El Adaoui a relevé que la réussite des institutions dans leurs missions en relation avec le financement climatique et la lutte contre la pauvreté permettrait non seulement d'avoir un impact sur la vie des citoyens et de promouvoir la justice sociale, économique et climatique intergénérationnelle, mais aussi de répondre aux risques réels émergents et de renforcer la durabilité des équilibres fondamentaux des finances publiques.

Dans son intervention, Zineb El Adaoui a souligné l'engagement de la Cour des Comptes du Royaume du Maroc à poursuivre ses contrôles des chantiers stratégiques relatives à la vision de l'Etat marocain social moderne, établie sous le Leadership de Sa Majesté le Roi Mohammed VI, que Dieu L'assiste, et d'optimiser le processus d'élaboration et de mise en œuvre des plans énergétiques et de les adapter aux spécificités nationales.

De même, elle a réitéré l'engagement de la Cour à respecter les principes du G20 et sa volonté de poursuivre une coopération constructive visant à renforcer le contrôle supérieur des finances publiques, dans ses valeurs nobles, ses objectifs et ses formes renouvelées.

Le sommet du G20 est l'un des plus importants cadres de discussion et de dialogue qui réunit les dirigeants des institutions supérieures de contrôle des finances pour examiner les problématiques et préoccupations communes liées à l'évolution du contrôle des finances publiques, ainsi que les principaux défis auxquels font face les sociétés modernes.

Articles qui pourraient vous intéresser

Lundi 15 Juillet 2024

Allianz Maroc et l’international Marocain Soufiane Rahimi nouent un partenariat

Lundi 15 Juillet 2024

Transformation agricole : Vers une « Agriculture 2.0» en Afrique du Nord

Lundi 15 Juillet 2024

Mounya Dinar rejoint le Club des femmes administrateurs au Maroc

S'inscrire à la Newsletter de La Quotidienne

* indicates required