Inscrivez-vous à notre newsletter


× sous menu de laquotidienne actualités marocaines

Politique migratoire : La démarche marocaine saluée à Genève

Politique migratoire : La démarche marocaine saluée à Genève

Mercredi 03 Octobre 2018 Par Laquotidienne

Le haut-commissaire des Nations unies pour les réfugiés (HCR), Filippo Grandi, a salué, mardi, à Genève, la politique d'immigration et d'asile adoptée par le Maroc, notant que le Royaume "donne l'exemple en la matière".

Réagissant à la déclaration de Omar Zniber, ambassadeur représentant permanent du Maroc auprès de l'Office des Nations unies à Genève, lors de la 69ème session du Comité exécutif du HCR, Grandi s'est félicité de l'intérêt tout particulier porté par le Maroc aux questions d'immigration et d'asile, ainsi que des actions et initiatives entreprises par le Royaune dans ce domaine.

Il a également mis en exergue la procédure en cours au Maroc pour l'adoption de la loi sur le droit d'asile. 

Lors de cette 69è session, Zniber a souligné que la politique nationale d'immigration et d'asile, initiée par le Roi Mohammed VI et saluée par la communauté internationale, est basée sur une approche humaniste et intégrée, permettant de préserver la dignité et garantir les droits des réfugiés et des migrants sur son sol, conformément aux fondamentaux constitutionnels du Royaume et aux conventions internationales en la matière.

Après avoir rappelé que le processus d'adoption de la loi sur l'asile est en cours et que la loi sur la traite des êtres humains a été adoptée dans le cadre de la Stratégie nationale d'immigration et d'asile, Zniber a relevé que le Maroc a initié une politique globale d'intégration socio-économique en faveur des personnes ayant bénéficié des opérations de régularisation. 

Il a, par ailleurs, mis en avant la contribution significative du Maroc à l'action humanitaire à travers les quatre coins du monde.

S'agissant de la question des réfugiés, le Maroc réitère la nécessité de placer la protection des personnes réfugiées au centre de l'action humanitaire et rappelle l'importance de la reddition des comptes pour s'assurer que l'aide atteigne ses destinataires, a affirmé le diplomate marocain.

Concernant la situation dans les camps de Tindouf en territoire algérien, Zniber a fait constater que le pays hôte, par son refus de l'enregistrement de la population de ces camps, s'oppose à toute solution durable et continue de conditionner la tenue de cet enregistrement au règlement politique global du différend régional sur le Sahara marocain.

"Or, cette conditionnalité constitue une violation des règles statutaires et juridiques du HCR et présente un défi au consensus international sur la nécessité de distinguer les dimensions politique et humanitaire", a-t-il enchainé.

A cet égard, le Royaume lance un appel au HCR pour procéder à l'enregistrement de la population dans les camps de Tindouf selon les standards internationaux et conformément à son mandat de protection, au droit international des réfugiés et aux résolutions du conseil de sécurité, dont la dernière résolution 2414 "demandant à nouveau que l'enregistrement des réfugiés dans les camps de Tindouf soit envisagé et soulignant qu'il convient de déployer des efforts à ce sujet", a soutenu le diplomate marocain.

S'inscrire à la Newsletter de La Quotidienne

* indicates required
Migrants
Partage RéSEAUX SOCIAUX