Plus d'infos Tout voir

Une exclusivité : «Lumina », premier film de science-fiction tourné au Maroc

Une exclusivité : «Lumina », premier film de science-fiction tourné au Maroc

"Lumina" est un film qui mélange drame, action et science-fiction. Le réalisateur, Gino Justin McKoy, a voulu créer un genre unique qui se démarque des autres films de science-fiction en permettant au public de s'attacher aux personnages et à leurs histoires.

Le Maroc continue de séduire les réalisateurs étrangers, et cette fois-ci c'est le cinéaste canadien Gino Justin McKoy qui a choisi le pays comme cadre de son film de science-fiction intitulé "Lumina".

C’est la première fois qu'un film de ce genre a été tourné au Maroc, plus précisément à Marrakech, avec des scènes alternant entre les montagnes de l'Atlas et le désert d'Agafay.

Le film met en scène un jeune diplômé d'université à la recherche de sa petite amie disparue après un éclair aveuglant, plongeant ainsi dans un réseau dangereux de distorsions d'un autre monde.

Le casting du film comprend des acteurs prestigieux tels qu'Eric Roberts, le frère de Julia Roberts, Ken Lawson et Eleanor Williams.

Gino Justin McKoy est tombé sous le charme de Marrakech et des paysages diversifiés du sud marocain. Originaire des Caraïbes, il voit des similitudes entre son pays et l'Afrique, et estime que le Maroc possède une diversité de paysages et un héritage culturel qui en font une terre bénie pour les réalisateurs.

Il affirme avoir trouvé au Maroc les paysages et les lieux de tournage dont il rêvait, notamment à Ouarzazate et Marrakech (désert d'Agafay, route d'Agdz, etc.). Il considère que les paysages du Maroc ont un potentiel énorme digne des plus grandes productions du genre, telles que "Alien" et "Predator".

Touché par l'hospitalité marocaine, Gino Justin McKoy prévoit de tourner un autre film à Marrakech.

Il a déjà écrit ce film avec le scénariste américano-canadien Michael Sloan, également producteur du film "Equalizer" avec Denzel Washington.

Il exprime son souhait de tourner ce prochain film au Maroc, plus précisément à Marrakech. Le réalisateur canadien est donc enthousiaste à l'idée de continuer à travailler dans ce pays qui l'a séduit.

 

Par Mounira Tyal

Articles qui pourraient vous intéresser

Vendredi 19 Juillet 2024

Cinéma : “QLAB 6/9” sort en salles, la comédie de l’été

Samedi 15 Juin 2024

Culture : Le cinéma, un grand-angle sur la société

Jeudi 30 Mai 2024

Des pratiques cinématographiques au Maroc : La quête de d’audace et la peur de la liberté

S'inscrire à la Newsletter de La Quotidienne

* indicates required