Plus d'infos Tout voir

Akdital: Mise au point sur des faits relatifs à la politique du groupe et à son plan de développement

Akdital: Mise au point sur des faits relatifs à la politique du groupe et à son plan de développement

Akdital a rétabli la vérité sur des faits relatifs à la politique du Groupe et à son plan de développement, suite à des communications calomnieuses écrites et audiovisuelles concernant le groupe, relayées sur certains réseaux sociaux.

« Suite à des communications calomnieuses écrites et audiovisuelles concernant le Groupe Akdital relayées sur certains réseaux sociaux, nous avons estimé nécessaire de rétablir la vérité sur des faits relatifs à la politique de notre Groupe et à son plan de développement et ce, par respect aux citoyens que l’on essaie de tromper pour des raisons obscures », indique le Groupe dans une mise au point publiée vendredi.

Ces communications concernent trois faits:

1. Le premier concerne l’affaire actuellement en cours d’instruction par la justice marocaine relative à l’accusation dont font l’objet un confrère et une clinique dont il est propriétaire à Casablanca concernant le détournement présumé de fonds de bienfaiteurs. Sans interférer dans une affaire qui relève des autorités judiciaires concernées, « nous tenons à affirmer que le Groupe Akdital n’est impliqué ni de loin ni de près dans sa mise en accusation et n’a aucun différend d’aucune sorte avec ce confrère et nous souhaitons au contraire que la justice de notre pays à laquelle nous faisons entièrement confiance, établisse toute la vérité concernant cette affaire ».

« Le groupe Akdital est totalement étranger aux pratiques obscures qui sont sous-entendues à travers les messages relayés par ces réseaux sociaux car les pratiques concurrentielles de notre groupe sont au contraire basées uniquement sur une saine compétition pour améliorer la qualité du service offert aux patients et promouvoir un partenariat solide et équilibré avec le corps médical », souligne le Groupe.

2. Le second message calomnieux a concerné l’historique du développement que connaît actuellement le Groupe Akdital et l’origine du financement de ce développement. A cet égard, le groupe Akdital qu’il s’est toujours distingué par la transparence de sa communication concernant aussi bien le contenu de son plan de développement, son état d’avancement que l’origine des moyens de financement qui permettent sa réalisation.

« Nous avons au contraire fournit régulièrement à la presse la totalité des informations y afférentes », affirme le Groupe, rappelant dans ce sens, que l’aventure entrepreneuriale du Dr. Rochdi Talib riche d’une expérience de 20 ans dans la pratique médicale et la gestion de cliniques, a commencé en 2011, avec la création de la Clinique Jerrada-Oasis. Cet investissement a été réalisé en majorité grâce à des fonds propres qui ont été mis à sa disposition par son beau-père Feu Hassan Akdim et le soutien du secteur bancaire et notamment le Crédit Immobilier et Hôtelier (CIH) qui a fait confiance à un entrepreneur en raison de son engagement et de sa crédibilité sur la place.

De même, le développement du Groupe a démarré en 2018, avec le lancement du programme de développement 2018-2020, qui a permis l’ouverture de la Clinique Ain Borja en juillet 2019, le Centre International d’Oncologie de Casablanca début 2020, l’Hôpital Privé d’Ain Sebaa et la Clinique Longchamps au cours du troisième trimestre 2020. Le financement de ces projets a été assuré à hauteur de plus de 60% par le CIH et des fonds propres apportés par le Dr. Talib, la famille Akdim et par des médecins partenaires qui ont fait confiance au Groupe.

« Actuellement, le groupe Akdital est engagé dans un nouveau plan de développement qui a permis l’ouverture en 2021 du complexe hospitalier privé d’El Jadida et verra in cha-allah l’ouverture de neuf nouveaux hôpitaux privés et cliniques dans différentes villes du Royaume en 2022 et 2023 », ajoute le communiqué.

Ce programme est également financé à hauteur de 60% par un consortium bancaire, les 40% restant étant financés en partie par autofinancement et en partie grâce à l’entrée en mars 2020 dans le capital d’Akdital Holding à hauteur de 20%, d’un fonds d’investissement qui a également investi dans plusieurs secteurs au Maroc et en Afrique, à savoir Mediterrania Capital Partners. « Chacun peut vérifier que ce fonds est financé par des institutions de premier plan telles que la Banque Européenne d’investissement, Proparco, la Banque Africaine de Développement, etc », relève le Groupe.

En ce qui concerne les investissements immobiliers nécessaires à l’ouverture des hôpitaux privés et cliniques, le groupe Akdital a fait preuve, là aussi d’une approche novatrice dans le secteur de la santé privée au Maroc, en nouant des partenariats stratégiques avec des opérateurs de renom 100% marocains à savoir, Aradei Capital et BFO Foncière, lesquels détiennent plus des 2/3 du capital d’Akdital Immo, une société holding créée par Akdital Holding en 2020, dont l’objet est la construction des cliniques en vue de leur exploitation par le groupe, dans le cadre de contrats de bail à long terme.

Le groupe a également conclu des partenariats avec d’autres opérateurs importants dans le secteur immobilier tels que Sama Invest pour la construction des unités médicales, en vue de lui permettre de concentrer ses moyens financiers sur l’acquisition des équipements et la formation du personnel paramédical.

« Tous ces partenariats sont basés sur la confiance que font les opérateurs dans le groupe Akdital et sa capacité à gérer de manière saine et transparente les unités médicales, grâce à la crédibilité qu’il a acquise sur la place et sa capacité à tenir ses engagements vis-à-vis de tous ses partenaires, banquiers, bailleurs, médecins, personnel, fournisseurs etc », indique le Groupe.

Et de noter que contrairement à ce que prétendent les messages relayés par les réseaux sociaux, Akdital Holding et ses fondateurs n’investissent dans aucun projet immobilier hormis ceux destinés à la construction des établissements de santé que ses filiales exploitent ou projettent d’exploiter.

« Nous tenons à affirmer que notre Groupe bien qu’indépendant, est fier d’être au service de la politique menée par Sa Majesté le Roi Mohammed VI, que Dieu L’Assiste, en vue d’améliorer notre système de santé et de généraliser la couverture médicale au profit de tous les citoyens. C’est justement cette volonté inébranlable du Souverain d’ouvrir l’accès à des soins de qualité à tous les marocains, qui nourrit notre engagement et notre combat quotidien pour offrir à nos concitoyens des plateaux techniques de qualité, un personnel médical et paramédical motivé et performant, une gestion saine du parcours du patient au sein de nos unités de soins », affirme Akdital.

3. Le troisième fait concerne le partenariat entre le groupe Akdital et des fondations de premier plan et notamment la Fondation Mohammed VI. « Nous tenons à affirmer que notre Groupe est fier de la confiance que lui font, outre des opérateurs économiques et le secteur financier, différents acteurs dans le domaine de l’éducation, de la recherche, de l’action sociale etc. Ce partenariat est réalisé dans le but de promouvoir une approche citoyenne de l’entreprise », lit-on dans le communiqué.

Le groupe Akdital a fait de la transparence son cheval de bataille. Il a été le premier groupe de santé privé à appeler à la totale transparence dans la gestion des unités médicales. Le premier à affirmer sa volonté d’ouvrir son capital à tous les citoyens qui le souhaitent à travers notre projet d’introduction en bourse, et le premier à rendre public un livre blanc dans lequel il partage avec l’ensemble des acteurs du secteur sa façon de faire et ses méthodes de travail qui lui ont permis de devenir l’acteur numéro un du secteur privé de la santé Maroc.

« Que cela indispose certains au point de les amener à organiser des campagnes de calomnies dans différentes tribunes et à travers les réseaux sociaux au lieu de s’investir dans le développement de notre pays et de son système de santé. Il n’y a rien d’étonnant à cela. Nous sommes convaincus que nos concitoyens par leur lucidité ne se laisseront pas abuser et rien ne viendra ébranler notre volonté de contribuer à l’œuvre d’amélioration de notre système de santé et de généralisation de la couverture médicale menée sous la direction éclairée de Sa Majesté », ajoute la même source.

Akdital se réserve, bien entendu, le droit de porter plainte contre toute personne physique ou morale qui tente de porter atteinte à son image par la diffusion d’informations calomnieuses, conclut le Groupe.

 

 

 

Articles qui pourraient vous intéresser

Mardi 09 Aout 2022

Le ministère de la Santé annonce la fin de la deuxième vague Omicron au Maroc

Lundi 08 Aout 2022

DARI COUSPATE s’implante en Europe

Lundi 08 Aout 2022

Campagne céréalière 2021/2022 : Une production de 34 millions de quintaux

S'inscrire à la Newsletter de La Quotidienne

* indicates required