Plus d'infos Tout voir

Al Haouz: Nous ne devons pas oublier

Al Haouz: Nous ne devons pas oublier

2024 met les clignotants; 2023 est au crépuscule de sa vie. En cette fin d'année qui s'annonce, il semble utile, à bien des égards, de rouvrir ces pages douloureuses où sont inscrites d’une encre indélébile le séisme dévastateur qui a frappé le Maroc, le 8 septembre 2023.

Parce que nous ne pouvons pas oublier. Nous ne devons pas oublier, même avec une mémoire qui s’use avec le temps.

Les chiffres, impersonnels et cruels, révèlent la véritable ampleur de cette tragédie : près de 3.000 vies perdues et plus de 5.600 blessés.

Derrière ces statistiques glaçantes se cachent des destins brisés, des familles endeuillées, des survivants marqués à jamais et des orphelins qui cherchent encore le réconfort dans l'ombre des décombres.

Dans ces moments de deuil collectif qu’a connu le Royaume, l'édifice de notre humanité s’est construit sur la compassion et la solidarité. Car, de cette tragédie, nous avons tiré pleins d’enseignements.

Primo  : Sous la houlette du Roi Mohammed VI, les autorités marocaines ont démontré une réactivité exemplaire. Les actions rapides et coordonnées ont sauvé des vies, apporté du réconfort et tracé la voie vers la reconstruction.

La mobilisation citoyenne générale, empreinte de solidarité, a été un pilier essentiel dans cette épreuve collective. Chacun, à sa manière, a contribué à panser les plaies du Maroc.

Secundo  : La solidarité internationale, ce faisceau de lumière dans l'obscurité du désastre, a été un témoignage éloquent de la compassion humaine. Les secours venant de tous les coins du globe ont été comme des mains tendues à ceux qui avaient perdu tout espoir.

C'est dans ces moments que les frontières s'effacent, que les différences s'estompent et que l'humanité se rassemble pour répondre à l'appel de la détresse.

Tertio  : En ces temps sombres, l'aide octroyée aux sinistrés a été une bouée d'espoir. C'est dans ces gestes concrets, dans ces actes de générosité que se dessine la véritable grandeur de l'âme humaine.

Chaque don et chaque sourire offert ont été des étincelles dans l'obscurité qui participent à la renaissance d'une collectivité meurtrie.

Quarto  : Nous sommes confrontés à la nécessité impérieuse de revoir et de renforcer les normes de construction pour les édifices à venir. Ces règles, bien que parfois perçues comme des contraintes, sont en réalité les remparts qui nous protègent contre la furie destructrice de la nature.

En cela, alors que 2024 pointe son nez, rendons hommage aux vies perdues  !

Soutenons les rescapés ! Engageons-nous, solennellement, à bâtir un avenir où la solidarité et la prévention seront les fondations de notre résilience face aux épreuves à venir !

Parce que des épreuves, il y en aura forcément d’autres.

 

Par D.William

Articles qui pourraient vous intéresser

Samedi 02 Mars 2024

Alerte Météo: Le ministère de l'Équipement appelle à la vigilance sur les routes

Samedi 02 Mars 2024

Fortes rafales de vent ce dimanche au Maroc

Samedi 02 Mars 2024

Clôture à Nairobi de la 6è assemblée de l’ONU sur l'environnement présidée par le Maroc

S'inscrire à la Newsletter de La Quotidienne

* indicates required