Plus d'infos Tout voir

Coronavirus au Maroc : 1.220 lits mobilisés, selon El Otmani

Coronavirus au Maroc : 1.220 lits mobilisés, selon El Otmani

Le Maroc a réagi avec sérieux dès l'apparition de l'épidémie du Coronavirus et mis en place des mesures préventives pour éviter l’aggravation de la situation, a assuré, samedi soir à Rabat, le chef du gouvernement, Saad Eddine El Otmani.

Il a été ainsi procédé à la mise en place d’un comité de pilotage comprenant plusieurs intervenants et chargé de l’examen permanent de l’évolution de la situation épidémiologique au niveau national, régional et international, a affirmé El Otmani lors d’une interview accordée aux chaînes de télévision nationale.

Il rappelle également la création d'un comité de veille au niveau du ministère de la Santé et d’un comité scientifique composé d’experts spécialisés en épidémiologie et en maladies infectieuses. 

Le chef du gouvernement a relevé que toutes les mesures prises jusqu’à présent par le Royaume sont des mesures préventives qui visent à éviter l'aggravation de la situation, appelant l’ensemble des citoyens à respecter ces mesures.

El Otmani a souligné que quelque 970 lits sont réservés aux cas qui seraient éventuellement infectés au coronavirus, et 250 lits dans les services de réanimation pour les cas graves et ce, au niveau de l’ensemble des régions du Royaume. 

Et d’ajouter que la situation épidémiologique dans le Royaume n’est qu’à la première phase et qu’il n’y a pas d’épicentre de l’épidémie au Maroc, du moment que la plupart des cas enregistrés sont des personnes provenant de l’étranger.

El Otmani a en outre appelé les citoyens à se fier complètement aux chiffres annoncés par le ministère de la Santé.

Ces chiffres sont le résultat du travail d’équipes sanitaires et que le gouvernement a des obligations envers les citoyens et les organisations internationales, notamment l’Organisation mondiale de la Santé.

Au sujet de la question de l’approvisionnement des marchés en denrées alimentaires, le chef du gouvernement a indiqué que l’offre est largement suffisante pour au moins les quatre prochains mois, assurant que des commissions spécialisées, instituées au niveau des différentes préfectures et provinces du Royaume, veillent au respect des règles du marché et à la lutte contre les spéculations. 

 

Articles qui pourraient vous intéresser

Mardi 07 Decembre 2021

OMS: La vaccination obligatoire contre la Covid-19 doit rester un recours de "dernier ressort absolu"

Samedi 04 Decembre 2021

Grèce: La troisième dose administrée après trois mois au lieu de six

Jeudi 02 Decembre 2021

Covid-19: Le variant Omicron risque de devenir majoritaire en Europe

S'inscrire à la Newsletter de La Quotidienne

* indicates required