Plus d'infos Tout voir

Covid-19/Chauffeur de taxi : Un métier à risque

Covid-19/Chauffeur de taxi : Un métier à risque

 

Les chauffeurs de taxi sont souvent exposés au risque d’être contaminés par le coronavirus. Ils bravent le danger chaque jour, et parfois cela peut s’avérer fatal.

 

En effet, admis à l’hôpital Moulay Youssef le mardi 25 août, Mohamed Houmane, atteint de la covid-19, a rendu l’âme jeudi matin (27 août). 
Sous le choc, ses collègues n’arrivent toujours pas à réaliser cette disparition soudaine et tragique. «Certes, mon ami est décédé, que Dieu ait son âme, mais ce que je trouve inadmissible, c’est que la rue 50, Derb Lakriaa, relevant de la préfecture Al Fidaa Mers Sultan, n’a pas été désinfectée. Si le défunt a été atteint de coronavirus, qu’en est-il des autres chauffeurs ? Il faut procéder à une désinfection générale; je déplore que les normes d’hygiène ne soient pas respectées», déclare son ami Abdellah Naoui.

Le fils du défunt, Yassine Houmane, bouleversé, affirme quant à lui que son père «souffrait de diabète, de tension et de cholestérol. Au début, il a été admis à l’hôpital Moulay Rachid avant d’être réorienté vers l’hôpital Moulay Youssef».
 «Je me rendais chaque jour à l’hôpital pour voir mon père. A ma grande surprise, les gens et même le personnel médical ne respectaient pas les mesures sanitaires, notamment le port du masque. Je déplore le non-respect des règles l’hygiène», ajoute-t-il.
Le défunt, Mohammed Houmane, âgé de 63 ans, exerçait le métier de chauffeur de grand taxi depuis 20 ans.

Articles qui pourraient vous intéresser

Lundi 06 Decembre 2021

Covid-19: Aucun décès ce lundi 6 décembre

Vendredi 03 Decembre 2021

Covid-19 : 151 nouveaux cas et 2 décès ces dernières 24 heures au Maroc

Jeudi 02 Decembre 2021

Le Maroc sous cloche : Et si l’on restait entre nous !

S'inscrire à la Newsletter de La Quotidienne

* indicates required