Plus d'infos Tout voir

Lutte contre le coronavirus : Front commun africain

Lutte contre le coronavirus : Front commun africain

L’union fait la force. Et de la force et des moyens, il en faudra pour combattre l’épidémie du coronavirus.

Une épidémie qui a fait à ce jour plus de 117.500 morts à travers le monde. Une épidémie qui, partout, a mis à rude épreuve les infrastructures sanitaires.

Et dans une Afrique où, justement, beaucoup de pays affichent des déficits criants en termes d’infrastructures de santé, il faudra agir autrement.

Agir autrement, c’est initier une démarche solidaire africaine, avec en toile de fond une mise en commun des expertises afin de pouvoir lutter plus efficacement contre le Covid-19, dont la propagation dans le continent inquiète de plus en plus.

Les entretiens qu’a eu aujourd’hui le Roi Mohammed VI avec les présidents sénégalais et ivoirien, Macky Sall et Alassane Ouattara, respectivement, sont à apprécier sous cet angle.

Le Roi a ainsi proposé le lancement d’une initiative de chefs d’Etat africains visant à établir un cadre opérationnel afin d’accompagner les pays africains dans leurs différentes phases de gestion de la pandémie.

Il s’agit d’une initiative pragmatique et orientée vers l’action, permettant un partage d’expériences et de bonnes pratiques, pour faire face à l’impact sanitaire, économique et social de la pandémie.

Autrement dit, il faudra se nourrir des expériences des uns et des autres pour apporter une réponse collective face à cette crise inédite.

Une crise dont nul ne peut encore mesurer l’ampleur, encore moins la durée. D’où la nécessité d’optimiser les moyens et les efforts.

Le coronavirus se propage trop vite. Le coronavirus tue; il est dix fois plus mortel que la grippe pandémique de 2009. Le coronavirus a déstructuré toutes les économies.

Les chefs d’Etat africains devront donc agir avec beaucoup de diligence.

La proposition faite par le Souverain est en cela l’occasion pour les pays du continent de s’asseoir sur leurs divergences pour créer un front commun et uni.

Car, aujourd’hui, le seul ennemi du monde, le seul ennemi de l’Afrique, c’est bel et bien le coronavirus.

 

F. Ouriaghli

 

Articles qui pourraient vous intéresser

Jeudi 28 Juillet 2022

Etude/Covid-19: Goût et odorat restent durablement affectés chez 5% des patients

Mardi 07 Juin 2022

Covid-19 Maroc : La circulation communautaire du virus passe au niveau de vigilance “orange moyen”

Vendredi 15 Avril 2022

Covid-19 Maroc : 37 nouveaux cas enregistrés ce vendredi

S'inscrire à la Newsletter de La Quotidienne

* indicates required