Inscrivez-vous à notre newsletter


× sous menu de laquotidienne actualités marocaines

Ce que je sais du Maroc – Ep 21

Ce que je sais du Maroc – Ep 21

Mercredi 29 Janvier 2020 Par Laquotidienne

 

Arrivé au Maroc en 1989, il était censé y rester 4 mois tout au plus. Cela fait maintenant 31 ans qu’il vit ici.

Il n’est pas le seul dans ce cas de figure. Je devais passer dans ce pays 3 ans, j’y suis encore.

Il y a quelque chose d’imperceptible dans ce Royaume qui vous y retient.

Beaucoup d’étrangers se plaignent des difficultés qu’ils rencontrent ici, mais ce n’est pas pour autant qu’ils se décident à repartir chez eux. 

Fatalement, ils s’enracinent sans s’en rendre compte : il y a un truc que moi-même je n’arrive pas encore à déceler.

La vie estudiantine n’était pas facile, rythmée par des fins de mois parfois difficiles.

Nous guettions toujours impatiemment les mandats à la poste.

Quand ils n’arrivaient pas tôt, c’était une période de galère assurée et l’on se rabattait, comme je l’ai tantôt évoqué, sur nos fidèles «amis» : les œufs.

J’allais passer mon premier Ramadan au Maroc. Je l’attendais avec une certaine impatience.

Non pas que je suis un fervent pratiquant, mais surtout parce que pour les étudiants que nous étions, c’était la période idéale pour faire des économies.

Pas de déjeuner, pas de cigarettes durant la journée et un dîner copieux le soir.

Je l’attendais aussi parce qu’on m’avait raconté de ces choses que j’avais bien envie de découvrir.

Le premier jour du Ramadan, j’étais servi.

Première chose que j’ai remarquée : la plupart des Marocains ne supportent pas la faim. Alors pas du tout.

Pourtant, ils bénéficient d’un environnement idéal : un climat favorable et une journée pour le moins courte, puisqu’on rompait le jeûne entre 17h00 et 17h 30.

Au Sénégal, le Ramadan est beaucoup plus dur. Aux longues journées (rupture à 19h00), s’ajoute une chaleur insupportable.

On ne «lutte» pas contre la faim, mais plutôt contre la soif.

(A suivre)
 
LIRE EPISODE 20

LIRE EPISODE 22

D. W.

S'inscrire à la Newsletter de La Quotidienne

* indicates required
Ce que je sais du Maroc
Partage RéSEAUX SOCIAUX