Inscrivez-vous à notre newsletter


× sous menu de laquotidienne actualités marocaines

Coronavirus : Le Maroc traque les auteurs de fake news

Coronavirus : Le Maroc traque les auteurs de fake news

Mercredi 18 Mars 2020 Par Laquotidienne

Les opérations menées par les services de la Direction générale de la sûreté nationale (DGSN) pour lutter contre les fake news liées à l'épidémie du coronavirus (Covid19) ont permis l’interpellation de deux individus à Berrechid et Kénitra pour leur implication présumée dans la diffusion d’allégations mensongères et de photos de personnes sans leur autorisation, ainsi que dans l’incitation à entraver des travaux dont les pouvoirs publics avaient ordonné la réalisation.

Les services de sûreté de la ville de Berrechid avaient fait état d'un enregistrement vidéo publié sur les réseaux sociaux dans lequel apparaissent des éléments de la protection civile en train d'apporter des soins à un patient étranger en le transportant vers l’un des hôpitaux publics, accompagné de commentaires mensongers, indique un communiqué de la DGSN.

Les expertises techniques et les investigations sur le terrain ont permis d’arrêter mardi l’auteur de la vidéo, un chauffeur d’une ambulance privée.

D’autre part, les éléments de la police à la préfecture de police de Kénitra ont arrêté mercredi aux premières heures, un individu âgé de 28 ans pour avoir enregistré et diffusé 12 séquences vidéo dans lesquelles il prétend la non existence du nouveau coronavirus, tout en incitant les citoyens à ne pas appliquer les mesures préventives décidées par les pouvoirs publics pour lutter contre cette épidémie, ajoute la même source.

Les deux mis en cause ont été placés en garde à vue à la disposition de l’enquête judiciaire menée sous la supervision des parquets compétents pour déterminer les tenants et aboutissants de ces actes criminels qui portent gravement atteinte à la sécurité des citoyens, poursuit le communiqué.

Ces recherches et investigations ont concerné aussi trois autres personnes (dont une femme) à Guelmima et Essaouira, qui ont été soumises aux enquêtes préliminaires dans l’attente de soumettre les procès verbaux aux parquets compétents.

Ces trois individus ont diffusé des vidéos et des posts (publications) prétendant l’enregistrement d’un cas de contamination au nouveau coronavirus.

 

S'inscrire à la Newsletter de La Quotidienne

* indicates required
coronavirus
Partage RéSEAUX SOCIAUX