Société Tout voir

Covid-19: P…. d’année 2020 !

Covid-19: P…. d’année 2020 !

Par David William, directeur des rédactions

 

Je vous souhaite une année 2020 pleine de bonheur, de santé et de réussite». Des centaines de millions de personnes ont prononcé ou écrit ces quelques mots fin décembre 2019. Mais voilà, entre le souhait et la réalité, le coronavirus s’est insidieusement incrusté.

Il a tué, ruiné des familles, mis à genou et détricoté toutes ces théories, convenances et dogmes qui régissaient l’économie mondiale, bouleversé notre quotidien et, surtout, profondément changé la vision que l’on avait sur ce monde. Ce virus, qui laisse dans son sillage une trainée de souffrance et de douleur, et aussi minuscule soit-il, nous a appris à revenir à l’essentiel : l’humilité. Mais aussi à nous interroger sur le sens profond de notre avenir sur cette planète. Retrouverons-nous un jour notre vie d’avant, faite parfois d’insouciance, de désinvolture ?

Pourrons-nous un jour avoir toutes ces interactions sociales qui donnent sens à notre existence et qui nous différencient des animaux ? Pourrons-nous, enfin, VIVRE, libéré des mailles du confinement, couvre-feu et autres mesures restrictives ? Nul prévisionniste, aussi talentueux soit-il, n’aurait la prétention d’apporter des réponses à ces interrogations. Car, jusqu’à présent, la Covid-19, qui avance sous une chape de mystère, a déjoué tous les pronostics. Dans ce tunnel sombre, il y a néanmoins une lueur d’espoir : le fameux vaccin. Adoubé par certains, mais craint, voire honni par d’autres.

A-t-on néanmoins le choix de s’en passer, au regard notamment de ce qu’est devenu notre quotidien, de tous ces mois de questionnements, privations, souffrance et de détresse psychologique ? Rendons-nous bien compte que nous n’avons eu que 2 mois de «vie» en cette année 2020 !

Souvenons-nous aussi que, pendant un certain temps, la planète entière est restée figée, avec des populations terrées entre quatre murs, abandonnant l’espace public au profit des animaux errants; la nature reprenant ainsi son droit, exonéré des assauts dévastateurs de l’Homme. Oui, 2020 était une p… d’année. Une raison de plus pour vous souhaiter une année 2021 autrement meilleure, faite de SANTE, BONHEUR et PROSPERITE

 

Articles qui pourraient vous intéresser

Lundi 24 Juin 2024

Secteur public : Le Maroc bénéficie d'un financement de 600 millions de dollars de la Banque mondiale

Lundi 24 Juin 2024

Royal Air Maroc : Inauguration du premier vol reliant Abuja à Casablanca

Samedi 22 Juin 2024

Mawazine 2024 : Kylie Minogue envoûte la foule à l’OLM Souissi

S'inscrire à la Newsletter de La Quotidienne

* indicates required