Société Tout voir

Egalité hommes-femmes : Un vrai parcours du combattant

Egalité hommes-femmes : Un vrai parcours du combattant

Le combat pour la parité a toujours été semé d’embûches. Considérée comme étant une composante essentielle de la société, la femme marocaine ne jouit pas encore de tous ses droits et ce, malgré toutes les bonnes promesses que renferment la Constitution de 2011 et la Moudawana de 2004. 

Chaque année, le Maroc redouble d’efforts pour avancer efficacement dans la garantie de l’égalité femmes-hommes et lutter ainsi contre toute forme de discrmination basée sur le genre. 

Plusieurs projets ont été initiés dans ce sens : Des réformes structurelles, promulgation de certaines lois et bien d’autres initiatives dans le dessein de veiller au bon respect des droits fondamentaux de la gent féminine. 

Dans son discours prononcé à l’occasion de la Fête du trône, le Roi Mohammed VI a souligné qu’il est indispensable que «tous les Marocains, hommes et femmes, prennent une part active à la dynamique de développement». 

Et de poursuivre : «Parmi les réformes majeures engagées sous Notre impulsion, figurent la promulgation du Code de la Famille et l’adoption de la Constitution de 2011 qui consacre l’égalité homme-femme en droits et en obligations et, par conséquent, érige le principe de parité en objectif que l’Etat doit chercher à atteindre.  

Le Souverain a ainsi précisé que «L’esprit de la réforme ne consiste pas à octroyer à la femme des privilèges gracieux, mais, bien plus précisément à lui assurer la pleine jouissance des droits légitimes que lui confère la Loi. Dans le Maroc d’aujourd’hui, il n’est en effet plus possible qu’elle en soit privée». 

Application de la loi et effectivité de l’égalité 

En ce qui concerne l’émancipation des femmes, Khadija Rabah, l'une des fondatrices de l'Association démocratique des femmes marocaines a affirmé que «le contexte sociopolitique actuel contribue plus ou moins à un changement au niveau des mentalités surtout au cours de ces dernières années et ce, contrairement aux années 2015 et 2010, où le patriarcat était omniprésent dans la société». 

Et d’ajouter : «Nous ne pouvons toujours pas parler d’un changement radical au point que l’égalité soit devenue un principe fondateur dans notre société. Néanmoins, plusieurs voix s’élèvent aujourd’hui et nous notons la présence de plusieurs générations de féministes qui revendiquent les droits des femmes, l’application des lois et l’effectivité de l’égalité». 

Il est primordial, selon la militante associative, que le gouvernement affiche une volonté réelle de concrétiser le principe de l’effectivité inscrit dans la Constitution afin d’aboutir à des «changements durables en plus d’une harmonisation entre nos lois organiques et les conventions internationales ainsi que la mise en place de politiques publiques qui soient sensibles au genre». 

Accès à l’emploi 

Pour ce qui est de l’autonomisation économique des femmes, un long chemin reste à parcourir. Le Haut-Commissariat au Plan a publié des données sur les femmes actives au Maroc montrant le passage du taux d’activité global des femmes de 22,6% au premier trimestre de 2020 à 20% au 1er trimestre 2022. Il ressort également des résultats de l’étude menée par le HCP qu’en début 2022, deux hommes sur trois sont actifs contre une femmes sur six, ce qui équivaut respectivement à 62,3% et 16,6%. Des données qui traduisent en effet la faible présence des femmes sur le marché du travail. 

«Si on empêche les femmes d’accéder à l’emploi, comment peuvent-elles espérer voir leur situation évoluer dans cette société ? Malgré toutes les mesures préconisées dans la Constitution notamment la mise en place de quotas, on reste toujours loin de la mise en œuvre de politiques qui peuvent permettre de lutter contre la vulnérabilité des femmes et permettre leur autonomisation économique. Peu de femmes ont accès à l’emploi, et même quand elles y ont accès, elles continuent de souffrir de beaucoup d’injustices», martèle Khadija Rabah. 

Par Malak Boukhari

Articles qui pourraient vous intéresser

Samedi 03 Decembre 2022

Le rôle de la femme dans le développement du Maroc mis en exergue lors de la 5ème édition du MTF

Dimanche 06 Novembre 2022

Investissements dans les provinces du sud, Gazoduc Nigeria-Maroc : Les messages du Roi Mohammed VI

Samedi 05 Novembre 2022

La BERD et l’UE s’allient pour promouvoir l’entrepreneuriat féminin au Maroc

S'inscrire à la Newsletter de La Quotidienne

* indicates required