Société Tout voir

Rougeole au Maroc : Le recul de la vaccination a fait des dégâts

Rougeole au Maroc : Le recul de la vaccination a fait des dégâts

Les cas de rougeole ont progressé de manière considérable au Maroc, notamment au niveau de la région Souss-Massa. En vue d’endiguer la propagation du virus, le ministère de la Santé a pris une série de mesures portant sur le renforcement de la veille épidémiologique et des campagnes de vaccination.

 

Par M. Ait Ouaanna

La rougeole, cette maladie que l'on pensait presque éradiquée, a fait cette année son retour massif et alarmant au Maroc. A l’instar de nombreux autres pays, le Royaume fait face actuellement à une explosion des cas. Rappelons-le, il s’agit de l’une des pathologies les plus contagieuses, puisqu’un malade peut contaminer entre 16 à 20 personnes.

Certes, cette infection virale peut toucher tout individu, mais elle est particulièrement fréquente chez les enfants, ce qui suscite une vague d’inquiétude chez les parents. La flambée des cas a été confirmée par le ministère de la Santé qui a révélé que cette «augmentation significative» a été observée depuis mi-septembre dernier, particulièrement au niveau de la région SoussMassa.

S’agissant des raisons derrière cette recrudescence soudaine des infections, la tutelle a précisé que les enquêtes épidémiologiques sur le terrain ont mis en lumière une baisse de la demande de vaccination dans plusieurs agglomérations, ce qui a favorisé la propagation du virus et l'émergence de foyers épidémiques.

Dans ce sens, Dr. Tayeb Hamdi, médecin et chercheur en politiques et systèmes de santé, explique que la hausse des cas et d'épidémies de rougeole survient quand des personnes non vaccinées attrapent le virus et le transmettent à des populations non ou insuffisamment vaccinées. «Les épidémies se déclenchent si la vaccination systématique est interrompue dans des pays ou régions touchés par une catastrophe naturelle ou un conflit, ce qui peut affecter les services de santé de base et interrompre la vaccination. Les surpopulations à cause de ces événements, la proximité et le manque d’hygiène exposent également à la recrudescence des cas d’infection», détaille-t-il.

Soulignant que cette maladie peut toucher toute personne non ou sous-vaccinée, Tayeb Hamdi a rappelé un constat alarmant selon lequel un enfant meurt de la rougeole toutes les 4 minutes à travers le monde. Selon les estimations de l’OMS et des Centers for Disease Control and Prevention (CDC) des États-Unis, 136.000 personnes, principalement des enfants, partout dans le monde sont mortes de la rougeole en 2022. Grâce à sa «Stratégie d’élimination de la rougeole et de prévention du syndrome de la rubéole congénitale» adoptée en 2015, le Royaume a su, pendant plusieurs années, contenir la propagation du virus. Chiffres à l’appui, en 2018, seuls 7 cas de rougeole confirmés ont été signalés au Maroc.

En effet, ladite stratégie est basée sur l’atteinte d’un taux de couverture vaccinale uniforme de plus de 95% par le vaccin anti- rougeoleux ainsi que l’introduction d’une deuxième dose de ce vaccin pour renforcer l’immunité des enfants. Elle a également consisté en l’organisation d’une Campagne nationale pour administrer le vaccin combiné «Rougeole-Rubéole» au bénéfice des personnes encore susceptibles de faire la maladie et de diffuser ces deux virus.

Selon des données dévoilées par le ministère de la Santé concernant la vaccination des enfants de moins de 5 ans, 1.127.484 d’entre eux ont reçu les deux doses du vaccin combiné contre la rougeole et la rubéole (RR) en 2022. Cette tendance plutôt positive ne s’est visiblement pas poursuivie, puisque la tutelle a fait état d’un recul de la vaccination dans certaines régions. Face à cette situation, le ministère a appelé les parents à respecter le calendrier vaccinal adopté dans le cadre du Programme national d'immunisation, qui prévoit l'administration de deux doses contre la rougeole aux neuvième et dixhuitième mois.

Et de préciser que ces services de vaccination sont offerts gratuitement à travers son réseau d'établissements de soins de santé primaire dans les différentes préfectures et provinces du Royaume. Dans cette même veine, Dr. Tayeb Hamdi assure que la vaccination est «sûre et efficace» et demeure «le meilleur moyen» pour éviter l’infection. Ainsi, entre 2000 et 2021, 56 millions de vies ont été sauvées grâce à la vaccination contre la rougeole, précise-t-il, notant que le vaccin sauve 5 vies chaque minute dans le monde. 

 

 

 

Articles qui pourraient vous intéresser

Vendredi 19 Avril 2024

Des métiers qui résistent : Les cireurs tiennent bon face à la crise

Vendredi 19 Avril 2024

Tourisme : L'ONMT boucle sa tournée aux Etats-Unis

Vendredi 19 Avril 2024

Maroc : Averses orageuses et rafales de vent ce samedi

S'inscrire à la Newsletter de La Quotidienne

* indicates required