International Tout voir

Afrique : Un déficit annuel de financement climatique d’environ 213,4 milliards de dollars

Afrique : Un déficit annuel de financement climatique d’environ 213,4 milliards de dollars

Le conseil des gouverneurs de la Banque africaine de développement (BAD) a appelé à une action urgente pour doubler l’offre collective de financement climatique pour l’adaptation, et l’opérationnalisation de nouveaux dispositifs de financement répondant aux pertes et dommages que subit le continent du fait des aléas climatiques.

Dans la déclaration finale des 58è assemblées annuelles de la BAD qui de sont tenues à Charm El Cheikh sous le thème "Mobiliser le financement du secteur Privé pour le Climat et la Croissance Verte en Afrique", les gouverneurs ont exhorté les partenaires de la Banque à mener des efforts pour combler le déficit annuel de financement climatique du continent, qui "s’élève à environ 213,4 milliards de dollars".

Ainsi, ils ont demandé au Groupe de la Banque de poursuivre ses efforts pour tenir l’engagement de fournir 25 milliards de dollars, entre 2020 et 2025, au titre du financement climatique, et d’aligner ses nouvelles opérations sur l’Accord de Paris.

Ils ont également mis l'accent sur la nécessité de disposer de ressources financières substantielles pour soutenir l’adaptation climatique en Afrique, y compris la réalisation de l’engagement des pays développés de mobiliser 100 milliards de dollars par an en financement climatique pour les pays en développement.

Le Groupe de la Banque a été également invité à renforcer son soutien à l’intégration régionale du continent conformément à l’Accord sur la zone de libre-échange continentale africaine (ZLECAf) et à soutenir la mise en place des outils nécessaires pour tirer parti des capitaux propres du Fonds sur les marchés financiers internationaux, tout en poursuivant les discussions sur la nécessité d’assurer la viabilité financière à long terme du Fonds africain de développement (FAD).

Prenant note des recommandations des chefs d'Etat et de gouverneurs lors du dialogue présidentiel de haut niveau sur "l'évolution de l'architecture financière mondiale et le rôle des banques multilatérales de développement", le Conseil des gouverneurs a demandé au Conseil d’administration de la Banque de présenter, lors des prochaines Assemblées, "les progrès réalisés sur l'évolution des besoins de l'Afrique et sur la manière dont la vision, la mission, les incitations, les modèles d'entreprise et la capacité financière du Groupe de la Banque permettront de relever ces défis".

Les gouverneurs de la BAD se sont également réjouis de l’obtention par la Banque d’un financement de 1 milliard de dollars par le biais de son "Initiative pour favoriser l’accès des femmes au financement en Afrique" (AFAWA), en intégrant ainsi la dimension genre dans toutes ses opérations.

Les 59èmes Assemblées annuelles de la BAD se tiendront fin mai 2024 à Nairobi au Kenya.

Les Assemblées annuelles sont l'événement le plus important de la BAD. Elles réunissent environ 3.000 délégués et participants chaque année.

Elles permettent à l’institution de faire le point, avec ses actionnaires, sur les progrès réalisés et constituent un forum unique d’échange sur des questions clés concernant le développement de l’Afrique pour les représentants des gouvernements, des entreprises, de la société civile, des groupes de réflexion, des universités et des médias.

Articles qui pourraient vous intéresser

Samedi 22 Juin 2024

Report de la CAN Maroc 2025 : Ce qu’en dit Lekjaa

Lundi 17 Juin 2024

Afrique : 183 milliards de dollars nécessaires chaque année pour l'éducation des enfants

Jeudi 13 Juin 2024

Eliminatoires de la CAN Maroc-2025: Tirage au sort le 4 juillet à Johannesburg

S'inscrire à la Newsletter de La Quotidienne

* indicates required