Inscrivez-vous à notre newsletter


× sous menu de laquotidienne actualités marocaines

Brexit : Entre l’UE et le Royaume-Uni, vendredi c’est fini

Jeudi 30 Janvier 2020 Par Laquotidienne

 

Le Royaume-Uni quittera l'Union européenne ce vendredi à 23h00 GMT après 47 ans d'adhésion, et ce après un long processus de négociations entre Londres et Bruxelles et trois reports.

Après le Brexit, la relation entre les deux parties entrera dans une phase transitoire de 11 mois où les échanges entre le Royaume-Uni et l'UE vont continuer comme avant jusqu'à fin 2020.

Durant cette période, et probablement à partir du mois de mars, Londres et Bruxelles vont négocier le cadre de leur future relation. 

Durant la période transitoire, l'appartenance à l'UE sera intacte dans la forme, sauf que le Royaume-Uni n'aura pas de rôle politique à jouer au sein de l'Union.

Il sera donc en dehors des institutions européennes. 

Les 73 eurodéputés britanniques élus lors des dernières Européennes ne siégeront plus au Parlement européen, laissant leurs sièges aux futurs Etats membres, dont 27 seront redistribués par quotas aux Etats membres actuels.

Le Premier ministre britannique ne sera plus invité aux sommets européens et les membres du gouvernement ne siégeront pas aux réunions ministérielles européennes.

Pour ce qui est du sort des citoyens Britanniques résidant à l'UE et des ressortissants européens résidant en Grande Bretagne, il devrait être défini durant la phase transitoire, après les négociations entre les deux parties. 

En revanche, le Royaume-Uni, deuxième contributeur net au budget de l'UE derrière l'Allemagne, continuera à payer jusqu'à la fin de la transition.

A partir du 1er février 2020, le Royaume-Uni sera ainsi le premier Etat membre à quitter l'Union européenne.

Après son départ, l'UE verra sa population passer à 446 millions (- 66 millions d'habitants du Royaume-Uni), tandis que son espace territorial diminuera de 5,5%. 

Si jamais le Royaume-Uni déciderait un jour de revenir au sein de l'Union, il devrait se soumettre à la procédure d'adhésion habituelle comme pour la première fois.

 

Quelques points clés de l'accord

- Une période de transition jusqu'à fin 2020 durant laquelle l'UE traitera le Royaume-Uni comme s'il s'agissait d'un État membre.

- Le "backstop" est remplacé par un double régime douanier en Irlande du Nord.

- Les Européens installés au Royaume-Uni et les Britanniques résidant dans les autres Etats membres de l'UE conservent leurs droits.

- Londres paiera sa facture de divorce estimée à 40 milliards d'euros.

- Plus de 3.000 indications géographiques sont préservées.

 

S'inscrire à la Newsletter de La Quotidienne

* indicates required
Brexit
Partage RéSEAUX SOCIAUX