Inscrivez-vous à notre newsletter


× sous menu de laquotidienne actualités marocaines

Brexit : Le Parlement britannique risque de retoquer le nouvel accord

Brexit : Le Parlement britannique risque de retoquer le nouvel accord

Jeudi 17 Octobre 2019 Par Laquotidienne

 

Le chef du parti travailliste de l'opposition britannique, Jeremy Corbyn, a appelé les députés à "rejeter" l'accord sur le Brexit annoncé jeudi par le Premier ministre Boris Johnson, après deux semaines de négociations intensives avec Bruxelles.

Cet accord "ne rassemblera pas le pays et doit être rejeté.

La meilleure façon de résoudre le Brexit est de donner à la population le dernier mot lors d'un vote populaire", a déclaré, dans un communiqué, le leader du Labour, appelant à la tenue d'un second référendum sur le Brexit. 

La position du Labour vient conforter celle du parti unioniste nord-irlandais (DUP), allié principal du Parti conservateur au pouvoir, qui a perdu sa majorité au Parlement.

Le DUP, qui compte 10 députés à la Chambre des Communes, a dit ne pas pouvoir "soutenir ce qui est proposé sur les questions des douanes et du consentement" de l'exécutif nord-irlandais au projet de Brexit, déplorant "un manque de clarté sur la TVA", à savoir le régime de taxe qui sera appliqué dans la province britannique d'Irlande du Nord. 

Londres et Bruxelles ont mené depuis la fin de la semaine dernière une série de négociations intensives pour parvenir à un accord final sur la sortie du Royaume de l'Union européenne, le 31 octobre. 

A l'issue de ces pourparlers, le Premier ministre britannique a annoncé, ce jeudi matin, avoir conclu un "excellent nouvel accord" du Brexit avec l'Union européenne, réitérant sa détermination de quitter le pays le 31 octobre. 

Le parlement britannique doit se prononcer samedi sur le nouvel accord négocié avec Bruxelles, mais les positions du Labour et du DUP rendent improbable l'adoption du texte.

Interrogé sur la possibilité d'un nouveau rejet par le Parlement britannique de l'accord sur le Brexit, le négociateur en chef européen Michel Barnier a affirmé : "moi j'ai fait mon travail". 

"Il faudra bien qu'un jour, dans cette assemblée, on prenne ses responsabilités et que ce qui a été décidé par un référendum, et soutenu par les différents gouvernements avec lesquels nous avons négocié, se mette en œuvre", a noté Barnier en conférence de presse, en marge d'un sommet décisif à Bruxelles. 

L'accord de retrait du Royaume-Uni de l’Union européenne est l’instrument juridique qui formalise la procédure de retrait du Royaume-Uni de bloc des 27.

Cet accord fait suite au référendum du 23 juin 2016 par lequel 51,89 % des électeurs britanniques se sont prononcés pour un retrait de leur pays de l'Union européenne.

S'inscrire à la Newsletter de La Quotidienne

* indicates required
Brexit
Partage RéSEAUX SOCIAUX