International Tout voir

Climat : De nouveaux records de chaleurs en avril

Climat : De nouveaux records de chaleurs en avril

Le globe a encore connu des températures "remarquables" en avril, marqué par un nouveau record mensuel de chaleur sur terre comme à la surface des océans, d'après le dernier bilan de l'observatoire européen "Copernicus", dévoilé mercredi 8 mai. 

Le mois dernier a été le deuxième mois d'avril le plus chaud jamais enregistré en Europe, tout comme l'avait été mars, ainsi que l'ensemble de la période hivernale.

Depuis le mois de juin 2023, tous les mois ont battu leur propre record mensuel de chaleur. Avril 2024 n'a pas fait exception à la règle avec une température moyenne de 15,03 °C, soit 1,58 °C de plus qu'un mois d'avril normal dans le climat de l'ère préindustrielle (1850-1900).

"Bien qu'inhabituelle, une telle série de records mensuels avait déjà été observée en 2015/2016", précise Copernicus dans son rapport. Sur les douze derniers mois, la température du globe a été en moyenne 1,61 °C plus élevée qu'à l'ère préindustrielle, dépassant la limite de 1,5 °C fixée par l'accord de Paris de 2015.

"Chaque degré supplémentaire de réchauffement du climat s'accompagne d'événements climatiques extrêmes, à la fois plus intenses et plus probables", souligne Julien Nicolas, climatologue au service du changement climatique de Copernicus (C3S). 

Les dernières semaines ont en effet été marquées par des vagues de chaleur extrêmes en Asie, en Inde et au Vietnam, tandis que le sud du Brésil subissait des inondations meurtrières.

S'agissant des précipitations en Europe, Copernicus ne dégage pas de tendances claires pour avril: le mois a été plus humide que la normale dans une large partie du continent, mais plus sec sur le sud du continent.

Même contraste hors Europe: dans une large partie de l'Amérique du Nord, en Asie centrale et de l'Est, dans le Golfe ou le sud du Brésil, des pluies extrêmes ont provoqué des inondations, mais dans le nord du Mexique, autour de la mer Caspienne et dans une large partie de l'Australie, la sécheresse a dominé.

La température de surface des océans a de nouveau battu un record mensuel en avril, à 21,04°C en moyenne hors zones proches des pôles, marquant un 13e record mensuel d'affilée.

La température a, toutefois, marqué une petite inflexion par rapport à mars et son record absolu, lorsqu'elle avait atteint son record absolu tous mois confondus (21,07°C).

Parallèlement, les experts de Copernicus pointent un "affaiblissement" du phénomène climatique naturel El Niño et un retour à des "conditions neutres" en avril. Cette variation naturelle concerne la zone équatoriale de l'océan Pacifique et induit un réchauffement planétaire. 

Articles qui pourraient vous intéresser

Mardi 21 Mai 2024

Energie durable : De nouvelles règles européennes pour le marché du gaz et de l’hydrogène

Mardi 23 Avril 2024

Financements innovants pour accélérer l'adaptation climatique de l'agriculture africaine : Ce que propose Chami

Mercredi 17 Avril 2024

Maroc : Les risques climatiques physiques auxquels est exposé le secteur bancaire

S'inscrire à la Newsletter de La Quotidienne

* indicates required