International Tout voir

Conseil de sécurité : Le projet de résolution condamnant la Russie rejeté

Conseil de sécurité : Le projet de résolution condamnant la Russie rejeté

Un projet de résolution condamnant l’offensive militaire russe en Ukraine et demandant le retrait immédiat des troupes russes a été rejeté vendredi par le Conseil de sécurité de l’ONU en raison du veto de la Russie, membre permanent du Conseil. 

 

Le projet de résolution, qui était présenté par les Etats-Unis et l’Albanie, a reçu 11 votes pour, 1 vote contre (Russie) et trois abstentions (Chine, Inde et Emirats arabes unis). La Russie, en tant que membre permanent du Conseil de sécurité a un droit de veto.

Le texte, qui réaffirmait l’attachement à la souveraineté, l'indépendance, l'unité et l'intégrité territoriale de l'Ukraine à l'intérieur de ses frontières internationalement reconnues, condamnait avec la plus grande fermeté « l'agression de la Fédération de Russie contre l'Ukraine en violation de l'article 2, paragraphe 4, de la Charte des Nations Unies ».

Le texte rejeté décidait que « la Fédération de Russie cessera immédiatement de recourir à la force contre l'Ukraine » et « retirera immédiatement, complètement et sans condition ses forces militaires du territoire de l'Ukraine à l'intérieur de ses frontières internationalement reconnues ».

Mercredi soir, au moment où le Conseil de sécurité se réunissait sur la crise ukrainienne, le Président russe Vladimir Poutine avait annoncé une « opération militaire » en Ukraine. Il avait appelé les soldats ukrainiens à déposer immédiatement les armes.

A l’issue de cette réunion du Conseil de sécurité, le Secrétaire général de l’ONU, António Guterres, a réagi au rejet de ce projet de résolution en notant devant la presse que « les Nations Unies sont nées de la guerre pour mettre fin à la guerre » mais qu’« aujourd’hui, cet objectif n’a pas été atteint ».

Malgré ce rejet, il a estimé qu’il ne fallait « pas baisser les bras ». « Nous devons donner une autre chance à la paix. Les soldats doivent retourner dans leurs casernes. Les dirigeants doivent se tourner vers la voie du dialogue et de la paix ».

Articles qui pourraient vous intéresser

Jeudi 22 Septembre 2022

77è session de l'Assemblée générale des Nations Unies : Le Maroc solide dans ses positions

Mercredi 21 Septembre 2022

Grâce à une médiation saoudienne, le Marocain Brahim Saadoun libéré par Poutine

Mercredi 21 Septembre 2022

Akhannouch met en avant à New York les efforts du Maroc face aux crises alimentaire et climatique

S'inscrire à la Newsletter de La Quotidienne

* indicates required