International Tout voir

Coronavirus : Air Sénégal perd 30 millions d'euros de chiffre d'affaires

Coronavirus : Air Sénégal perd 30 millions d'euros de chiffre d'affaires

La compagnie aérienne Air Sénégal aura perdu 20 milliards FCFA (30 millions euros) de chiffre d’affaires, en raison de la pandémie à coronavirus, a annoncé le ministre du Tourisme et des Transports aériens, Alioune Sarr.

«Air Sénégal aura perdu sur trois mois 20 milliards FCFA de chiffre d’affaires. Une compagnie comme LAS ((Limak-Aibd-Summa), qui fait l’exploitation de l’aéroport, aura perdu 6 milliards FCFA», a-t-il dit, lors d’une réunion par vidéoconférence avec l’ensemble des acteurs de la plateforme aéroportuaire pour échanger sur le plan de la résilience et de la relance du secteur des transports aériens.

«Les entreprises de la plateforme aéroportuaire vivent avec les redevances aéroportuaires. Quand un avion atterrit, il paye des redevances de sureté, des redevances de balisage, etc. Donc, quand il n’y a plus d’avions, il n’y a plus de recettes. C’est 1,3 million de passagers perdus, ce qui va nous coûter cher», a-t-il indiqué.

Selon le ministre, la relance des transports aériens passe nécessairement par la promotion de l’aérien intérieur, notant que c’est pour cette raison que l’État du Sénégal a lancé les travaux de l’aéroport de Saint-Louis, Ourossogui (Matam), pour 40 milliards de francs Cfa (environ 60 millions euro), et la construction de 8 autres aéroports régionaux.

«La construction du hub, c’est donc la connectivité intérieure renforcée, mais aussi la connectivité internationale du Sénégal et c’est ça qui permettra justement de rendre accessible le transport aérien à toutes les Sénégalaises et à tous les Sénégalais», a laissé entendre Alioune Sarr.

 

Articles qui pourraient vous intéresser

Mardi 11 Janvier 2022

Covid19 au Maroc : Les cas et les décès repartent à la hausse

Lundi 10 Janvier 2022

CAN: Le Sénégal bat in extremis le Zimbabwe lors de la 1ère journée du Groupe B

Lundi 10 Janvier 2022

Deltacron : Attention à ne pas s'affoler sur de nouveaux variants

S'inscrire à la Newsletter de La Quotidienne

* indicates required