Inscrivez-vous à notre newsletter


×

Ericsson et l'Union africaine des télécommunications s’allient pour accélérer la croissance des TIC en Afrique

Jeudi 18 Juin 2020 Par Laquotidienne


Les abonnements au haut débit mobile en Afrique subsaharienne augmenteront pour atteindre environ 70% des abonnements mobiles d'ici 2025. 

 

L'Union africaine des télécommunications (UAT) a signé un protocole d'accord avec Ericsson afin daccélérer le déploiement de la technologie sur le continent.

D’après l'UAT, le protocole d'accord soutiendra la croissance des TIC en tant qu'infrastructure essentielle pour le 21ème  siècle et contribuera à jeter les bases du progrès social et économique sur le continent.

«Dans le cadre de cet accord, les deux organisations cherchent à promouvoir la coordination et l'harmonisation mondiales et régionales de l'utilisation du spectre afin d'encourager les économies d'échelle et de maximiser l'accessibilité financière pour tous les utilisateurs en Afrique», précise le communiqué conjoint des deux entités.

Cette initiative intervient dans un contexte propice, car l'Afrique continue de connaître une croissance sans précédent du haut débit mobile.

Le trafic, les abonnements et la possession d'appareils croissent à un rythme exponentiel.

Le continent se positionne de plus en plus comme un bastion de l'innovation.

Le rapport Ericsson sur la mobilité de novembre 2019 mentionne que les abonnements au haut débit mobile en Afrique subsaharienne augmenteront pour atteindre environ 70% des abonnements mobiles d'ici 2025. 

La couverture et l'adoption accrues de la 4G constitueraient le principal moteur de cette avancée.

Notons enfin que les cadres harmonisés et alignés au niveau mondial, tels qu'envisagés dans le partenariat entre l'UAT et Ericsson, aideront les pays africains dans les activités de gestion du spectre qui faciliteront le déploiement des TIC à moindre coût.

S'inscrire à la Newsletter de La Quotidienne

* indicates required
Télécommunications
Partage RéSEAUX SOCIAUX