International Tout voir

Gaza : Un Ramadan sous les bombes

Gaza : Un Ramadan sous les bombes

Une tragédie humaine sans précédent se déroule sous nos yeux à Gaza, une enclave assiégée plongée dans les ténèbres depuis plusieurs mois. Alors que le monde entier entame le mois sacré du Ramadan, les habitants de cette bande de terre déchirée par la guerre vivent un cauchemar sans fin. Chaque jour apporte son lot de souffrances, de deuils et de désespoir, comme si la cruauté de la situation ne pouvait jamais connaître de répit.

Les chiffres macabres révèlent l'ampleur du drame  : plus de 31.000 vies perdues, près de 73.000 blessés, des familles entières décimées, des enfants tués… dans ce territoire devenu l’antre des destins brisés, des rêves anéantis et des vies ravagées par la violence. Depuis des décennies, Gaza a été le théâtre de conflits violents et dévastateurs, mais ce que nous voyons aujourd'hui dépasse tout entendement.

Ce territoire est plongé dans l'obscurité, avec le goût amer du sang et de la désolation. Les bombardements incessants de l'armée israélienne pulvérisent des quartiers entiers, des écoles, mais également des hôpitaux, transformant des lieux de vie en champs de ruines. Au quotidien, les bruits assourdissants des explosions résonnent dans les cœurs des habitants terrifiés, comme un écho sinistre de leur désespoir. Le mois sacré du Ramadan, normalement synonyme de spiritualité, de piété et de générosité, est devenu un moment de deuil et de désolation pour les Gazaouis.

Au lieu de se réjouir en famille autour d'une table chargée de mets délicieux, les habitants tentent plutôt de survivre, se retrouvant à chercher désespérément de quoi apaiser leur faim dans ce chaos. La situation humanitaire à Gaza atteint des niveaux critiques. La population, déjà affaiblie par des années de blocus et de privations, est maintenant confrontée à une famine imminente.

C’est pourquoi, mardi, le Roi Mohammed VI a ordonné l’envoi d’une aide humanitaire pour la population de Gaza, composée de plus de 40 tonnes de denrées alimentaires, y compris des denrées de première nécessité. Sauf que les efforts pour acheminer l'aide internationale sont constamment entravés par les bombardements incessants et le blocus imposé par Israël. Les convois d'aide alimentaire et médicale sont bloqués aux frontières, privant des millions de personnes du minimum vital dont elles ont désespérément besoin pour survivre.

Les hôpitaux débordent de blessés, les médicaments et les fournitures médicales se font rares et les équipes médicales luttent héroïquement pour sauver des vies dans des conditions désastreuses. Les enfants, les personnes âgées, les malades… sont les premières victimes de cette crise sans précédent. Malgré les appels répétés de la communauté internationale, Israël maintient obstinément son offensive meurtrière. Les discussions au Caire, menées par les États-Unis, le Qatar et l'Égypte, n'ont pu aboutir pour l’instant à une trêve, laissant la population de Gaza livrée à elle-même, prise au piège d'un massacre inouï.

Les appels à des couloirs humanitaires sûrs et à un cessez-le-feu immédiat restent inaudibles face à une armée israélienne déterminée à poursuivre son épuration ethnique. Dans cette période sombre et désespérée, les paroles prononcées lundi par le secrétaire général de l'ONU, qui a appelé à «faire taire les armes pour faire honneur à l'esprit du Ramadan», résonnent comme une vaine supplication. «Aujourd'hui marque le début du mois sacré du Ramadan, une période où les musulmans du monde entier célèbrent et propagent les valeurs de paix, de réconciliation et de solidarité. Mais même avec le début du Ramadan, les morts, les bombardements et le carnage se poursuivent à Gaza», déplore Antonio Guterres. Un génocide dûment orchestré.

 

 

Par D. William

 

 

 

 

Articles qui pourraient vous intéresser

Mardi 11 Juin 2024

Amman : Akhannouch représente le Roi à la Conférence internationale de haut niveau sur l'aide humanitaire urgente à Gaza

Dimanche 09 Juin 2024

Galons, canons et colons : Israël fait main basse sur la paix au Moyen-Orient

Samedi 08 Juin 2024

Gaza : Le bilan s'alourdit à 36.801 morts

S'inscrire à la Newsletter de La Quotidienne

* indicates required