International Tout voir

Génocide en Palestine : Un mensonge répété plusieurs fois devient une vérité

Génocide en Palestine : Un mensonge répété plusieurs fois devient une vérité

Un mensonge répété plusieurs fois devient une vérité. L’histoire du monde s’est écrite sur ce modèle presque immuable. Avec cette certitude vérifiée à chaque époque : ce sont les vainqueurs qui écrivent leur version de l’Histoire en oblitérant tout ce qui touche aux vaincus.

Génocide en Palestine:
Un mensonge répété plusieurs fois devient une vérité

 


 

C’est exactement ce qui se passe devant nos yeux dans cette guerre d’épuration ethnique livrée par Israël contre ce qui reste du peuple palestinien. L’Occident a choisi de raconter sa version des faits. Pour tous les alliés de l’État hébreu, ce sont les Palestiniens qui menacent l’existence même des Israéliens.

Pour les médias occidentaux, Tsahal a le droit de tuer les Gazaouis et de les exiler loin de leur terre parce qu’ils dérangent son confort, parce que le peuple palestinien est un obstacle au grand plan des autorités israéliennes d’occuper tous les territoires palestiniens et de les vider de leurs occupants légitimes. Un mensonge matraqué à longueur d’année, tous les jours, en boucle, pour que cette contre-vérité devienne la vérité suprême. 

Les chaînes de télévision occidentales, les programmes éducatifs, les émissions de variété, les talk-show, les éditions spéciales et les documentaires sur des chaînes comme Arte, qui recycle depuis le 7 octobre 2023, tous les sujets consacrés à la Shoah, aux camps de l’horreur nazis, à la liquidation du peuple juif par le génocidaire Adolf Hitler. Ce devoir de mémoire est important pour que les générations actuelles n’oublient pas les grandes cicatrices de notre histoire récente.

Mais ce retour en flux continu sur la grande douleur des Juifs doit être accompagné par ce que le peuple palestinien subit aussi depuis plus de 70 ans. Avec de grandes similitudes sur ce que les Juifs ont subi durant la période allant de 1936 et 1945, avec le IIIème Reich. Ce qui semble une absurdité abjecte de recycler le massacre qu’on a subi face à plus faible que soi. 

L’humain devrait avoir compris de ce qu’il a payé  comme tribut à l’horreur perpétrée par les autres. Sauf que l’Histoire se recycle en continu, sans que l’on n’ait rien appris de ce qu’elle nous enseigne. Pire, on redouble de terreur dans un élan de vengeance hideux, comme ce qu'Israël fait subir aujourd’hui aux Palestiniens, livrés à eux-mêmes. 

En quatre mois, 30.000 victimes. Plus de 100.000 blessés. 1 million de réfugiés. Presque 80% du territoire de Gaza sont réduits en ruines. A ce rythme, dans quelques semaines, il n’y aura plus ni terre ni population. Et ce, devant le monde entier qui regarde, qui se répand en commentaires vides de tout poids pour peser sur le cours de cette Histoire qui se joue en plusieurs actes avec pour objectif final : la disparition de tout un peuple.

Par Abdelhak Najib
Écrivain-journaliste

Articles qui pourraient vous intéresser

Lundi 22 Avril 2024

Génocide en Palestine : 200 corps découverts dans une fosse commune à l’hôpital de Khan Younes

Samedi 20 Avril 2024

Guerre à Gaza : Un nouveau bilan fait état de 34.049 morts

S'inscrire à la Newsletter de La Quotidienne

* indicates required