International Tout voir

Résultats des législatives en France : Impasse et anarchie politiques

Résultats des législatives en France : Impasse et anarchie politiques

À l'issue du second tour des élections législatives, aucun des trois principaux blocs – le Rassemblement National, Ensemble et le Nouveau Front Populaire (NFP) – n'a obtenu la majorité absolue. 

Mais c’est l’alliance de gauche, le NFP, qui sort victorieuse de ce 2ème tour, avec 172 à 215 députés selon les premières estimations des instituts Ifop et Ipsos. Elle est suivie du camp macroniste (150 à 180 députés) et du RN (120 à 152 députés).

Même s’il progresse considérablement par rapport à juin 2022 où il avait 89 sièges, le RN, avec 120 à 152 députés, semble être le grand perdant de ce scrutin, lui qui a viré en tête au premier tour. Jordan Berdalla voit ainsi son rêve de se déambuler dans les couloirs de Matignon s’envoler.

Cette situation inédite plonge le pays dans une incertitude politique sans précédent, soulevant de nombreuses interrogations sur l'avenir de la gouvernance et de la stabilité en France.

Le résultat de ces élections législatives, caractérisées par forte participation de 67%, reflète une société française profondément fragmentée. 

Le Rassemblement National, bien qu'ayant consolidé sa base électorale, n'a pas réussi à convaincre les électeurs de lui accorder la majorité et a été victime du sursaut républicain. 

De son côté, Ensemble, la coalition centriste, qui a souffert d'une érosion de soutien au 1er tour, a su faire preuve de résilience. 

Enfin, le Nouveau Front Populaire a réussi à transformer l'élan populaire en une victoire décisive.

Mais sans majorité absolue, la constitution d'une coalition stable s'annonce compliquée. Une analyse à chaud montre que cette situation pourrait mener à une paralysie institutionnelle, où les lois et réformes nécessaires pour répondre aux défis du pays seraient bloquées, exacerbant ainsi les tensions sociales et économiques. 

La France est vraisemblablement au seuil d’une période de fortes turbulences politiques et institutionnelles. Comme le montrent d’ailleurs les deux scénarios avancés par les experts.

 

Un gouvernement de coalition 

Macron pourrait tenter de former une coalition, une première sous la Vème République. Une alliance avec les partis de gauche, alliés de circonstance, pourrait en effet voir le jour. Cette option, bien que complexe, offrirait une solution temporaire pour éviter le blocage. Toutefois, les dissensions internes et les divergences idéologiques pourraient rendre cette coalition fragile et instable, voire impossible à mettre en place.

 

Un gouvernement technique 

Une autre possibilité serait de former un gouvernement technique composé d'experts et de technocrates, indépendants des partis politiques. Ce modèle, déjà expérimenté en Italie, permettrait de gérer les affaires courantes sans les conflits partisans. Cependant, un tel gouvernement manquerait de légitimité démocratique et pourrait rencontrer une opposition farouche au sein de l’Assemblée nationale.

 

Vers une France ingouvernable ?

Le risque d'une France ingouvernable baignant dans l’anarchie politique est bien réel. Avec un Nouveau Front Populaire fort mais sans majorité, un camp présidentiel affaibli malgré un bon rebond, et un RN dynamique mais minoritaire, les perspectives d’un gouvernement stable s’éloignent. 

A l’évidence, dans ce contexte délétère, si Macron ne démissionne pas comme le réclament les leaders de l’opposition, il devra user de toute son habileté politique pour naviguer entre les écueils et maintenir une forme de stabilité jusqu’à la fin de son mandat.

En tout cas, l’érosion de la confiance des citoyens envers leurs dirigeants, accentuée par une fragmentation politique extrême, marque sans aucun doute le début d’une refonte profonde du paysage politique français.

C’est dire que les décisions qui seront prises dans les jours et semaines à venir façonneront le visage de la France de demain. Un pays qui, forcément, ne sortira pas indemne de cette épreuve dont l'issue reste à écrire.

 

 

F. Ouriaghli

 

 

 

 

Articles qui pourraient vous intéresser

Lundi 22 Juillet 2024

Crise politique sans précédent dans l’Hexagone : La France sans gouvernail

Lundi 22 Juillet 2024

Espagne : Pedro Sánchez convoqué le 30 juillet dans l'enquête visant son épouse

Jeudi 18 Juillet 2024

Tebboune pour un second mandat : Une prévisibilité cynique

S'inscrire à la Newsletter de La Quotidienne

* indicates required