International Tout voir

La CEDEAO menace de sanctionner les contrevenants aux Accords de Conakry

La CEDEAO menace de sanctionner les contrevenants aux Accords de Conakry

Le ministre togolais des Affaires étrangères, Robert Dussey, a fait savoir que la Communauté économique des Etats de l'Afrique de l’Ouest (CEDEAO) va engager des procédures appropriées en vue de sanctionner tous ceux qui, en Guinée-Bissau, entravent la mise en œuvre effective des Accords de Conakry. 

"Notre mission a constaté qu’à l'expiration du délai de 30 jours accordés aux autorités de la Guinée-Bissau lors du Sommet d'Abuja, aucun progrès significatif n'a été mis en œuvre pour appliquer les accords de Conakry. La CEDEAO fera progresser le processus d’application desdits accords en sanctionnant les contrevenants", a souligné Dussey, qui donnait lecture, jeudi à Bissau, du communiqué final d’une visite de deux jours menée par une mission de la CEDEAO.

Présidée par Robert Dussey, la mission était venue évaluer la mise en œuvre des accords signés en octobre 2016 par les acteurs politiques bissau-guinéens à Conakry.

Selon le ministre togolais, une session spéciale des chefs d'Etat et de gouvernements de la CEDEAO se tiendra, le 20 septembre 2018 à Lomé, sur la crise en Guinée-Bissau pour définir les modalités de sanctions contre ceux qui entravent la mise en œuvre des accords de Conakry.

Articles qui pourraient vous intéresser

Vendredi 25 Fevrier 2022

La Chambre des conseillers et le parlement de la CEDEAO signent la "Déclaration de Laâyoune"

Lundi 10 Janvier 2022

Le Mali rappelle ses ambassadeurs et ferme ses frontières avec les pays de la CEDEAO

Mardi 08 Septembre 2020

Le chef de l'Etat ghanéen élu président de la CEDEAO

S'inscrire à la Newsletter de La Quotidienne

* indicates required