International Tout voir

Le Maroc abrite la 51ème session de la Commission permanente arabe pour les droits de l'homme les 6 et 7 février

Le Maroc abrite la 51ème session de la Commission permanente arabe pour les droits de l'homme les 6 et 7 février

La 51ème session de la Commission permanente arabe pour les droits de l'homme se tiendra du 6 au 7 février prochain au Maroc, a annoncé le secrétariat général de la Ligue des Etats arabes.
 

L'événement connaîtra la participation des instances gouvernementales concernées au sein des pays membres, des institutions nationales des droits de l'homme, des organisations de la société civile en leur qualité d'observateur auprès de la Commission, ainsi que les parties concernées dans le système de l'action arabe commune, a précisé la même source.

La Secrétaire générale adjointe de la Ligue arabe, présidente du secteur des affaires sociales, Haifa Abu Ghazaleh, a fait savoir que le projet de l'ordre du jour de la 51ème session comprend notamment les modalités, les mesures et les critères relatifs à l'attribution de la qualité d'observateur des institutions nationales des droits de l'homme auprès de la Commission, les violations israéliennes et les pratiques racistes dans les territoires palestiniens occupés, ainsi que les moyens de résoudre la question des prisonniers arabes dans les prisons israéliennes, en plus d'autres questions relatives aux droits de l'homme.

S'exprimant, lundi, lors d'une réunion du groupe d'experts gouvernementaux arabes chargé des droits de l'homme, à laquelle prenait part Abdelouahed Al Atir, chargé de mission au sein de la Délégation interministérielle aux droits de l'homme, Abu Ghazaleh a indiqué que cette réunion est consacrée à l'examen des remarques de pays arabes, qui sont parvenues au Secrétariat générale de la Ligue arabe, sur les modalités et les critères relatifs à l'attribution de la qualité d'observateur des institutions nationales des droits de l'homme auprès de la Commission permanente arabe pour les droits de l'homme, en vue de soumettre les recommandations de la réunion à la prochaine réunion de la Commission prévue au Maroc.

Elle a exprimé le souhait que la réunion parvienne à une formule consensuelle autour des modalités, des critères et des mesures, afin de l'inscrire au projet d'ordre du jour de la prochaine réunion, soulignant l'importance de la contribution de la Commission dans le renforcement et la protection des droits de l'homme, ainsi que la nécessité de la consolidation des efforts pour consacrer ces droits avec leurs divers niveaux et dimensions.

La responsable a également appelé à davantage de coordination et de coopération entre les quatre mécanismes sous l'égide de l'Organisation arabe des droits de l'homme, à savoir la Commission permanente arabe pour les droits de l'homme, la Commission de la charte arabe des droits de l'homme, la Commission chargée des droits de l'homme au sein du parlement arabe et le Forum annuel arabe des chargés des droits de l'homme au sein des ministères arabes de l'Intérieur, en respectant le champ de compétence de chaque organisation.

L'action de la Commission ne doit pas être isolé de ce que présentent les institutions nationales des droits de l'homme et les organisations de la société civile, a-t-elle insisté, expliquant que l'interaction avec l'ensemble des parties prenantes est à même de donner une dimension distinguée à l'action de la Commission dans le futur.

 

 

 

Articles qui pourraient vous intéresser

Dimanche 14 Avril 2024

Arrivée au Maroc du Premier ministre belge

Mardi 09 Avril 2024

Affaire Hit Radio: Momo condamné à 4 mois de prison ferme

Mardi 09 Avril 2024

La digitalisation : Une solution clef pour attirer les touristes vers les régions moins urbanisées du Maroc

S'inscrire à la Newsletter de La Quotidienne

* indicates required