International Tout voir

Recrudescence pandémique : Bruxelles propose une nouvelle approche commune

Recrudescence pandémique : Bruxelles propose une nouvelle approche commune

La Commission européenne a proposé, mercredi, une approche commune et coordonnée de l'Union pour relever ''efficacement’’ les défis liés à la recrudescence de la pandémie de Covid-19 dans de nombreux États membres cet automne.

L'UE et les États membres doivent faire la preuve de leur capacité à réagir rapidement afin de faire face à la recrudescence de la pandémie et de préserver l'élan en faveur d'une lutte contre cette menace qui soit solide et tenable sur le long terme, indique la CE.

"La hausse prononcée du nombre de cas pèse de plus en plus lourdement sur les hôpitaux et sur les professionnels de santé. En outre, l'arrivée du variant Omicron, probablement très contagieux, appelle toute notre attention", a déclaré Ursula von der Leyen, présidente de la CE, se disant convaincue que l'Union est "à la hauteur de ces défis".

Elle a appelé instamment, une nouvelle fois, chacune et chacun à se faire vacciner, à se faire administrer une dose de rappel et à suivre les règles pour se protéger.

Selon l’Exécutif européen, l'Union et les États membres devraient continuer à suivre une stratégie commune pour limiter l'entrée du variant Omicron dans l'Union, s'appuyant notamment sur l'examen quotidien des restrictions, cruciales, appliquées aux voyages. Ils devraient mener de nouvelles campagnes à l'intention des personnes non vaccinées de tous les groupes d'âge pour lesquels la vaccination est proposée, et déployer des stratégies nationales ciblées pour combattre la réticence à la vaccination.

La commission a estimé, à cet effet, que les États membres devraient organiser au plus vite l'administration de doses de rappel, afin de maintenir une haute protection contre le virus (variant Omicron compris), en donnant la priorité aux groupes les plus vulnérables.

Bruxelles s’est engagée à intensifier ses travaux concernant la production, l'autorisation et l'acquisition conjointe des traitements contre la Covid-19, appelant les États membres à mettre en place des précautions et des restrictions ciblées et proportionnées pour limiter la propagation du virus, sauver des vies et soulager les systèmes de soins de santé.

Les États membres devraient, selon la CE, mettre en œuvre l'approche révisée concernant la libre circulation avec une durée de validité standard de neuf mois pour le certificat Covid numérique de l'Union.

Sur un volet global, l'Union et les États membres devraient donner une impulsion aux travaux de l'Équipe Europe en matière de partage des vaccins, pour atteindre l'objectif mondial de 70 % de vaccination en 2022 (fixé au sommet du G20 d'octobre 2021), et soutenir le renforcement des capacités de séquençage, de test et de vaccination.

Articles qui pourraient vous intéresser

Mercredi 12 Janvier 2022

Omicron réduit de 69% les risques d'hospitalisation

Mercredi 12 Janvier 2022

Covid-19 Maroc : La 3ème vague, “très rapide” avec un temps de doublement de 4 jours

Lundi 10 Janvier 2022

Présidence française de l’UE : Le Maroc plaide pour un nouveau partenariat gagnant-gagnant entre l’UE et l’Afrique

S'inscrire à la Newsletter de La Quotidienne

* indicates required