International Tout voir

Traite humaine dans les zones de conflit : Le rapport alarmant de l’ONUDC

Traite humaine dans les zones de conflit : Le rapport alarmant de l’ONUDC

L'Office des Nations unies contre la drogue et le crime (ONUDC) a mis en garde, dimanche, contre l’augmentation des cas de traite humaine dans les zones de conflit.

Les groupes armés dans les zones de conflit ont recours à la traite des êtres humains pour se financer et attirer de nouvelles recrues, avec la promesse, par exemple, de les récompenser avec des femmes exploitées comme esclaves sexuelles, indique l’ONUDC dans son "Rapport mondial sur la traite des êtres humains 2018".

Selon ce rapport qui analyse environ 24.000 cas de traite humaine documentés jusqu’en 2016 dans 142 pays, l'exploitation sexuelle (59%) reste le crime le plus fréquent de cet "esclavage du XXIème siècle", suivie par le travail forcé (34%).

Plus de 70% des victimes de la traite dans le monde sont des femmes et près de la moitié des victimes sont des femmes adultes (49%), tandis que les filles représentent 23% du total, leur nombre étant en augmentation.

Les hommes représentent 21% des victimes documentées et les enfants 7%, ajoute la même source. Des milliers de victimes travaillent également dans des conditions d'esclavage en tant que domestiques ou dans des secteurs tels que les mines et la pêche.

Le rapport évoque également des cas relatifs à du trafic d'organe sur la période 2014-2017, en précisant que les camps de réfugiés sont des terrains d'action privilégiés pour les trafiquants qui recrutent les victimes "avec de fausses promesses d'argent et/ou de transport vers des lieux plus sûrs".

"Le trafic de personnes dans les conflits armés a atteint des proportions terribles, avec des enfants soldats contraints au travail forcé et à l'esclavage sexuel", dénonce Youri Fedotov, directeur exécutif de l'UNODC.

Articles qui pourraient vous intéresser

Mercredi 13 Juillet 2022

Assaut de migrants contre Melilia : Les forces de l'ordre marocaines n’ont pas eu recours aux tirs par balles

Mercredi 01 Juin 2022

Migrants : MSF dénonce les exactions libyennes et algériennes

Mardi 12 Avril 2022

Lampedusa : Plus de 800 migrants débarquent sur l’île en 48 heures

S'inscrire à la Newsletter de La Quotidienne

* indicates required