Inscrivez-vous à notre newsletter


× sous menu de laquotidienne actualités marocaines
EMISSION DU 28/08

Des chercheurs à Casablanca décortiquent la crise sanitaire et ses répercussions économiques et sociales

 

Un collectif de chercheurs à l'Université Hassan II de Casablanca vient de publier un rapport sur "la crise sanitaire et ses répercussions économiques et sociales au Maroc".

 

Ce rapport, réalisé sur près de cinq mois, par des membres et affiliés à l'équipe de recherche en économétrie appliquée (ERECA) domiciliée à la faculté des sciences juridiques, économiques et sociales - Aïn Chock, relève "d'une préoccupation citoyenne: contribuer à nourrir la réflexion sur l'évaluation des divers effets d'une crise majeure et des possibles conditions d'en sortir avec le moindre mal", lit-on dans le préambule du document.

 

Selon ses auteurs, les objectifs de ce travail de recherche consistent à évaluer sous divers angles l'impact de cette crise sanitaire au Maroc et les dispositions prises pour y faire face, à comprendre les mécanismes qui sous-tendent l'enchaînement des effets dans le but de doter les décideurs d'outils pour optimiser les bienfaits des stratégies qu'ils peuvent déployer. 

 

Il s'agit à court terme de réfléchir aux modalités de sortie de la crise actuelle et à plus long terme, aux mesures préventives à identifier pour mieux faire face à de futures résurgences de ce type de crise.

 

Le rapport se focalise sur trois grandes préoccupations. D'abord au niveau sanitaire, en analysant les conséquences des mesures de prévention contre le Covid-19 prises par les autorités en vue de proposer des outils pour cibler les groupes potentiellement plus vulnérables en cas de résurgence d'une telle épidémie. 

 

Ensuite, les chercheurs mesurent les retombées micro et macroéconomiques des décisions visant à limiter l'expansion de l’épidémie, notamment le confinement, et enfin, l'attention porte sur le vécu des ménages et l'impact de la crise sanitaire et des dispositions qui s'en sont suivies sur le niveau de vie des ménages, notamment celui des classes pauvres. 

 

Ainsi, le rapport est structuré en trois chapitres. Le chapitre I tente de répondre à la première préoccupation, en proposant un indice synthétique mesurant la vulnérabilité socioéconomique des ménages marocains face au Covid-19.

 

Le chapitre II analyse les répercussions macroéconomiques et sectorielles des mesures de prévention du Covid-19 en abordant tant l’offre de biens que leur demande.

 

Quant au chapitre III, il complète l'analyse précédente en se posant la question de l'impact économique de la crise du Covid-19 sur les ménages marocains et en se demandant si les mesures financières ciblées (personnes exerçant dans les secteurs privés formel et informel), prises par les autorités, ont permis d'en atténuer le choc potentiel.

 

ERECA a pour mission d'assurer la formation en économétrie appliquée depuis près de quatre décennies à la faculté d'Ain Chock. Les membres mobilisés appartiennent à la faculté, en sont des partenaires institutionnels ou lui sont affiliés. Ils proviennent d'institutions de recherches marocaines et internationales.

Partage RéSEAUX SOCIAUX

Autres Videos