Inscrivez-vous à notre newsletter


× sous menu de laquotidienne actualités marocaines
EMISSION DU 21/05

Plateforme CGEM-Gouvernement : Vers un mode de fonctionnement calqué sur le CVE?

Le discours prononcé aujourd’hui par le président de la CGEM, Chakib Alj, dans le cadre de la plateforme CGEM-Gouvernement, a porté sur plusieurs aspects relatifs au  bilan des réalisations de ce mécanisme public-privé. Et ce, à quatorze mois de la mise à jour de son contenu.

 

La rencontre qui s'est déroulée à Rabat, a aussi permis  de faire le point sur  les dossiers ayant rencontré des difficultés. Lors de son allocution Chakib Alj a abordé plusieurs points dont  le rôle majeur joué par le Comité de veille économique (CVE), institué sur Hautes Instructions de Sa Majesté le Roi Mohammed VI, dans l’accompagnement des citoyens et de l’économie marocaine, à travers l’adoption de mesures pertinentes comme:

- la mise en place de l’indemnité forfaitaire de 2000 dirhams;
- le report des échéances fiscales et sociales;
- les moratoires pour les remboursements de crédits;
- la mise en place des crédits Damane Oxygène et Damane
Relance;
- et l’instauration de contrats programmes pour accompagner
les secteurs en difficulté.

"Ces actions concrètes et justes ont été entreprises en un temps record et témoignent de notre capacité à traiter des sujets avec courage, efficacité et surtout proactivité. Et c’est cette dynamique que nous voulons dupliquer dans le cadre de la plateforme CGEM-Gouvernement", soutient le patron des patrons .

Et de faire remarquer : "En effet, rapprocher le mode de fonctionnement de notre Conseil conjoint et celui du CVE est nécessaire, en formalisant davantage le rôle de cette plateforme, afin de pouvoir traiter en toute synergie et de manière rapide et effective, les chantiers économiques à moyen terme, déjà connus de tous". A ce titre  Alj a cité  les facteurs de compétitivité, le foncier, l’énergie, la formation du capital humain, la logistique et le social avec
l’amendement du code du travail. A cela s'ajoutent l’instauration du e-gov, la commande publique, la préférence nationale et l’intégration de l’informel.

 

CGEM
Partage RéSEAUX SOCIAUX