Inscrivez-vous à notre newsletter


× sous menu de laquotidienne actualités marocaines

42.000 personnes de plus rejoignent le rang des chômeurs

42.000 personnes de plus rejoignent le rang des chômeurs

Vendredi 03 Novembre 2017 Par Laquotidienne

Entre le troisième trimestre de l’année 2016 et la même période de 2017, l’économie marocaine a créé 89.000 postes d’emploi (29.000 en milieu urbain et 60.000 en milieu rural) contre une perte de 73.000 une année auparavant. Selon le haut-commissariat au Plan (HCP), l’agriculture, forêt et pêche a créé 47.000 emplois, les services 20.000, l’industrie 15.000 et les BTP 7.000.

Dans ces conditions, et avec une hausse du volume du chômage (+3,5%) plus importante que celle de l’emploi (+0,9%), le taux de chômage a augmenté de 10,4% à 10,6% au niveau national et de 14,5% à 14,9% en milieu urbain, restant stable à 4,6% en milieu rural, souligne le HCP.

En volume, il s’est accru de 42.000 personnes (38.000 en milieu urbain et 4.000 en milieu rural), portant l’effectif global du chômage à 1.236.000 personnes au niveau national. Le chômage reste élevé parmi les femmes, les diplômés et les jeunes âgés de 15 à 24 ans, les taux passant respectivement de 14,8 à 15,1%, de 18,1 à 18,2% et de 28,9 à 29,3%.

De son côté, la population sous-employée s’est établie à 1.027.000 personnes. Le taux de sous-emploi s’est accru de 0,2 point par rapport au troisième trimestre de 2016, passant ainsi de 9,7 à 9,9% au niveau national; de 8,2 à 8,3% en milieu urbain et de 11,5 à 11,8% en milieu rural.

Les taux de chômage les plus élevés sont enregistrés parmi les jeunes âgés de 15 à 24 ans (29,3%) et les personnes ayant un diplôme (18,2%).

 

Légère baisse des taux d’activité et d’emploi

Avec 11.639.000 personnes, la population active âgée de 15 ans et plus a augmenté entre les troisièmes trimestres de 2016 et 2017, de 1,1% au niveau national (1% en milieu urbain et 1,3% en milieu rural). La population en âge d’activité s’est accrue, quant à elle, de 1,7%. Le taux d’activité a continué, ainsi, sa tendance à la baisse, passant, entre les deux périodes, de 45,8 à 45,5%.

Les emplois créés au cours de cette période ont été de 54.000 postes d’emploi rémunérés (22.000 en milieu urbain et 32.000 en milieu rural) et 35.000 postes d’emploi non rémunérés (28.000 en zones rurales et 7.000 en zones urbaines).

S'inscrire à la Newsletter de La Quotidienne

* indicates required
emploi
Partage RéSEAUX SOCIAUX