Inscrivez-vous à notre newsletter


× sous menu de laquotidienne actualités marocaines

Les défaillances d’entreprises repartent à la hausse au 1er semestre 2019

Les défaillances d’entreprises repartent à la hausse au 1er semestre 2019

Lundi 28 Octobre 2019 Par Laquotidienne

 

Inforisk vient de publier sa dernière étude sur les créations et défaillances d’entreprises au Maroc au 1er semestre 2019.

Après une baisse surprise des défaillances entre les premiers semestres 2017 et 2018, celles-ci augmentent de 9,1% au 1er semestre 2019, fait savoir l’étude. Les défaillances à S1 2019 s’élèvent à 4.104 entreprises défaillantes contre 3.760 en 2018 et 4.113 en 2017.

«A fin S1 2019, les défaillances reviennent à leur niveau de 2017», souligne Inforisk.

Sur les 4.104 entreprises défaillantes, la part des liquidations judiciaires s’élève à 92,9%, contre 0,6% pour les redressements judiciaires et 6,5% pour les cessations. L’ancienneté médiane de l’entreprise défaillante est de 5,4 ans, alors que la part des TPE dans les défaillances s’établit à 98,6%.

Le top 3 des secteurs défaillants est occupé par le commerce (35%), l’immobilier (21%) et le BTP (16%).

L’axe Casablanca-Kenitra est impliqué dans la moitié des défaillances.

Par ailleurs, l’étude fait ressortir une hausse annuelle moyenne de 12,4% des défaillances sur la période 2009-2019.

En 2009, l’économie marocaine produisait 10 créations d’entreprises pour 1 défaillance et, 10 ans après, ce ratio a été divisé par 2, souligne Inforisk.

 

Création au 1er semestre 2019

Selon l’étude, il y a une progression de 6,3% des créations de personnes morales (21.370) à la fin du 1er semestre 2019 par rapport à la même période de 2018.

Cette tendance haussière se maintient depuis 2016.

Ainsi, hormis 2017, chaque exercice depuis 2016 a connu des taux de croissance importants des créations d’entreprises, largement supérieurs à la croissance du PIB, souligne l’étude.

«Si on compare la croissance annuelle moyenne sur la période 2009-2015, celle-ci fut de 3,3% par an. Sur la période 2016-2019, la croissance annuelle moyenne s’accélère nettement pour passer à 5,4% par an», est-il indiqué.

S'inscrire à la Newsletter de La Quotidienne

* indicates required
Partage RéSEAUX SOCIAUX

Autres Articles