Développement durable Tout voir

L’hydrogène vert, une opportunité pour atteindre les objectifs climatiques au Maroc

L’hydrogène vert, une opportunité pour atteindre les objectifs climatiques au Maroc

L'hydrogène vert constituerait une opportunité pour atteindre les objectifs climatiques au Maroc, a souligné, jeudi à Marrakech, la présidente de la BERD, Odile Renaud-Basso.
 

"Je pense que nous devons intensifier nos investissements pour renforcer notre mobilisation du secteur privé et pour soutenir l'innovation dans les pays dans lesquels nous intervenons, notamment le Maroc où l'hydrogène vert est une grande opportunité et une grande partie de la solution pour l'avenir", a dit Renaud-Basso lors d'une conférence de presse tenue dans le cadre de la 31ème assemblée générale (AG) annuelle de la BERD.

Interrogée sur la principale mesure de la future politique énergétique de la Banque pour un développement vert, inclusif et résilient qui se concentre sur les objectifs verts, Renaud-Basso a souligné le rôle des énergies renouvelables pour faire face au changement climatique en tant que partie "très importante" de la solution, notamment actuellement eu égard à la question de la sécurité énergétique.

"Une dimension importante de notre activité dans ce domaine est l'efficacité énergétique, a-t-elle dit, notant qu'économiser de l'énergie et être plus efficace est primordial, en particulier dans certains pays dans lesquels la BERD intervient". Et de soutenir que l'efficacité énergétique des bâtiments dans le secteur industriel sera également une clé plus importante que jamais pour l'agenda vert.

Évoquant l'exemple du Maroc, elle s'est félicitée du partenariat "extrêmement bon" qui existe avec les banques locales, relevant que tous les types de financement qui existent dans la palette d'intervention de la BERD sont présents au Maroc à savoir le financement pour le verdissement de l'activité économique, pour des femmes et le développement des PME ainsi que la facilitation des projets digitaux au profit des jeunes.

Par ailleurs, la présidente de la BERD a noté, à travers ses différents contacts avec les acteurs économiques, un intérêt très fort de l'ensemble des acteurs économiques pour développer leurs activités, déjà présentes dans l’Afrique subsaharienne.

Placée sous le Haut Patronage de SM le Roi Mohammed VI, la 31ème assemblée générale (AG) de la BERD, qui a pris fin jeudi à Marrakech, a connu la participation des représentants des 73 pays et actionnaires institutionnels de la Banque, dont le Maroc. Premier rassemblement physique de la BERD depuis Sarajevo en 2019, cet événement, placé sous le thème "Relever les défis dans un monde turbulent", a été une occasion pour débattre des défis mondiaux tels que le soutien à la croissance économique, la lutte contre le changement climatique et le renforcement de l'environnement des affaires dans les régions où la Banque investit.

Articles qui pourraient vous intéresser

Vendredi 20 Mai 2022

Développement durable : Le ministère la Transition énergétique et l'AFD s'allient

Samedi 14 Mai 2022

Espagne : Adoption du mécanisme d'ajustement des coûts du gaz

Vendredi 13 Mai 2022

Mezzour: Le Maroc ambitionne de devenir la plateforme industrielle décarbonée la plus compétitive au monde

S'inscrire à la Newsletter de La Quotidienne

* indicates required