Inscrivez-vous à notre newsletter


× sous menu de laquotidienne actualités marocaines

Le Maroc et l'Espagne peaufinent leur coopération énergétique

Le Maroc et l'Espagne peaufinent leur coopération énergétique

Mardi 09 Juin 2020 Par Laquotidienne

Transition énergétique, utilisation accrue des énergies propres et renouvelables, ouverture des marchés énergétiques... :  le Maroc et l'Espagne veulent donner un sérieux coup de fouet à la coopération énergétique.


Dans le cadre du renforcement du partenariat énergétique entre le Maroc et l’Espagne, Aziz Rabbah, ministre de l'Energie, des Mines et de l’Environnement, s’est entretenu, le lundi 08 juin, par visioconférence, avec Teresa Ribera Rodriguez, vice-présidente du gouvernement espagnol et ministre de la Transition écologique et du Défi Ddmographique, en présence de Sara Aagesen Muñoz, secrétaire d’Etat Espagnole à l’Energie.

Au début de cette rencontre, les deux ministres ont salué l’excellence des relations de coopération bilatérale existant entre le Maroc et l’Espagne, qui s’inscrivent dans une vision d’intégration régionale qui place le Maroc et l’Espagne comme deux points de connexion entre l’Europe et l’Afrique.

Ces entretiens furent aussi l’occasion pour les deux parties de discuter les opportunités de coopération dans le domaine de l’énergie, à la lumière des mutations que connait ce secteur à l’échelle mondiale, notamment en matière de transition énergétique, l’utilisation accrue des énergies propres et renouvelables et l’ouverture des marchés énergétiques, indique le ministère dans un communiqué.

À ce sujet, les deux parties ont soulevé plusieurs questions d'intérêt commun, telles  que la planification du système électrique, l’interconnexion électrique entre les deux pays et le partenariat dans le domaine du gaz naturel, ainsi que la concrétisation de la Déclaration conjointe de la feuille de route sur le commerce d’électricité à base d’énergies renouvelables «Sustainable Electricity Trade Roadmap-SET Roadmap». Cette dernière a été signée entre le Maroc, l’Espagne, le Portugal, la France et l’Allemagne, en marge de la 22ème Conférence des Parties à la Convention Cadre des Nations Unies sur les Changements Climatiques (COP 22),  tenue à Marrakech en novembre 2016.

 S’agissant de l'interconnexion électrique, les deux parties ont convenu d’activer la mise en œuvre du Mémorandum d’entente relatif au développement d’une troisième Interconnexion éectrique Maroc–Espagne, signé lors de la rencontre au Maroc du Roi Mohammed VI avec le Roi d'Espagne Philippe VI, en février 2019.

Les deux parties ont également appelé à la reprise des activités du groupe de travail, constitué de l'Office national de l'électricité et de l'eau potable et de l’entreprise espagnole Red Electrica, relatif au développement de la deuxième ligne du raccordement électrique maroco-espagnol.

Concernant la feuille de route sur le commerce d’électricité, les deux ministres ont souligné la nécessité d'intensifier les consultations entre les experts des deux pays afin d'accélérer les actions d'intégration des marchés électriques d'origine renouvelable à court, moyen et long terme, des pays signataires de la déclaration conjointe, en présence de la Commission Européenne.

Et ce, notamment à travers la finalisation et la signature, dans les prochaines semaines, du Mémorandum d’entente définissant les règles et procédures nécessaires à la conclusion des contrats bilatéraux entre producteurs et industriels - Gross border Green Corporate PPAs (BGCPPAs) et la mise en place des mécanismes de pilotage et de suivi de ladite déclaration conjointe, comme prévu par la déclaration de Bruxelles signée en décembre 2018 par les cinq pays.

Par ailleurs, les deux parties ont évoqué l’importance des actions de coopération à caractère multilatéral et tripartite en appelant ainsi les institutions des deux pays à œuvrer ensemble pour la concrétisation des initiatives prises à l’échelle régionale et continentale, telles le Green Deal européen et la coalition lancée conjointement par le Maroc et l’Ethiopie pour l’accès à l’énergie durable.

Au terme de cette rencontre, Rabbah et Rodriguez ont convenu de poursuivre leurs échanges et concertations à travers la tenue des réunions périodiques (virtuelles ou en présentiel) permettant d’établir un agenda de travail pour la réalisation des projets d’intérêt commun, et de renforcer davantage la coopération bilatérale dans le domaine de l’énergie.

Cette réunion a connu la participation de Amina Benkhadra, Directeur général de l’Office national des hydrocarbures et des mines, Abderrahim El Hafidi, Directeur général de l’Office national de l’électricité et de l’eau potable, et de Mustapha Bakkoury, président Directeur général de MASEN.

S'inscrire à la Newsletter de La Quotidienne

* indicates required
développement durable
Partage RéSEAUX SOCIAUX