Economie Tout voir

Bensaid promet une nouvelle approche de soutien à la presse imprimée et électronique

Bensaid promet une nouvelle approche de soutien à la presse imprimée et électronique

Le ministre de la Jeunesse, de la Culture et de la Communication, Mohamed Mehdi Bensaid, dévoile un plan ambitieux pour le secteur de la communication.

Le ministre de la Jeunesse, de la Culture et de la Communication, Mohamed Mehdi Bensaid, a mis la lumière, jeudi à Rabat, sur les grandes lignes du programme d’action du secteur de la Communication pour 2022.

Lors de sa présentation du budget sectoriel de ce département au titre de l’exercice 2022 devant la Commission de l’enseignement, de la culture et de la communication à la Chambre des représentants, Bensaid a affirmé que le ministère œuvrera pour le soutien de la production médiatique nationale, la promotion des institutions journalistiques et de leur modèle économique et le renforcement de l’appui apporté à la presse imprimée et électronique.

Le ministère entend aussi soutenir la presse régionale en vue d’accompagner le chantier de la régionalisation avancée, renforcer l’audiovisuel public national et garantir une pratique médiatique libre et respectueuse de la pluralité.

Soutenir la presse et examiner les moyens de la développer en harmonie avec l’évolution technologique que connaît la société figurent également au centre des préoccupations du département de tutelle, a ajouté Bensaid.

Selon lui, le ministère restera ouvert aux initiatives visant à trouver des solutions pour sortir le secteur de la crise aggravée par la pandémie de la Covid-19.

Ainsi, le ministère va s'atteler à la mise en place d’une nouvelle approche de soutien à la presse imprimée et électronique, qui sera élaborée avec la participation des partenaires et acteurs de ce secteur, a dit le ministre.

Concernant le secteur de l’audiovisuel, il a fait savoir que le ministère procédera à la restructuration des sociétés du pôle public ainsi qu’à la diversification et l’enrichissement de ce pôle, en plus du développement de services audiovisuels numériques et l’élargissement de la couverture radiophonique et télévisuelle.

Pour ce qui est de la MAP, le département de tutelle œuvrera à l’augmentation de la production de l’agence avec l’aide de l’Intelligence artificielle et à l’enrichissement de l’offre régionale de la MAP, à travers une couverture plus exhaustive de l'information locale.

Il s’agit aussi d’élaborer une vision pour un plan stratégique de l’agence pour la période 2023-2027, d’améliorer sa production et de renforcer son positionnement à l’échelle régionale et internationale, a poursuivi M. Bensaid.

«Nous travaillerons aux côtés des journalistes étrangers accrédités au Maroc et les journalistes internationaux pour promouvoir l’image de notre pays à l’international et défendre notre première cause nationale, en adoptant une politique de communication qui ne se limite pas à la mobilisation des médias nationaux, mais s’ouvre aussi sur les médias étrangers», a en outre affirmé le ministre.

Le programme d’action du ministère porte aussi sur le secteur du cinéma.

A cet égard, il sera procédé à la restructuration de la cinémathèque marocaine, à l’appui aux scénaristes et à la poursuite de la promotion du système de soutien à la production étrangère.

Dans ce volet aussi, le département de tutelle entend conclure une convention de partenariat avec les professionnels du secteur d’exploitation des salles de cinéma pour permettre aux jeunes d’accéder aux salles via un pass jeunesse, en plus de lancer le projet d’amélioration des services et offres de formation de l’Institut supérieur de l’information et de la communication (ISIC) et de l’Institut supérieur des métiers de l’audiovisuel et du cinéma (ISMAC).

Au sujet des droits d’auteur et droits voisins, Bensaid a indiqué que des journées de sensibilisation seront organisées au profit des exploitants des œuvres littéraires et artistiques protégées, afin de les inciter à payer les redevances relatives à ces droits, à renforcer les mécanismes de protection de la propriété intellectuelle et à veiller au respect des dispositions de la loi sur la copie privée.

De même, le ministre a annoncé que des textes législatifs et organisationnels seront adoptés dans les domaines de l’audiovisuel, de l’industrie cinématographique, des institutions de presse et des sociétés d’imprimerie et de distribution, ainsi qu’en matière de subvention à la production cinématographique et pour la création de la Cinémathèque nationale.

Selon le responsable gouvernemental, un plan de formation, répondant aux besoins réels du secteur, sera mis en place pour la période 2022-2026, au même titre que le soutien aux services électroniques du secteur, le renouvellement des équipements électroniques, informatiques et de communication en vue d’encourager le travail à distance à travers des moyens en phase avec l’avancée technologique que connaît le Royaume et conformes aux critères internationaux de qualité.

Le développement du service électronique de suivi et d’analyse des chaînes de télévision, des médias et des sites électroniques nationaux et internationaux figure également dans le programme d’action du ministère, a-t-il affirmé.

Articles qui pourraient vous intéresser

Lundi 06 Decembre 2021

Décès de Pierre Casalta, fondateur de Médi1 Radio et Médi1 Sat

Jeudi 02 Decembre 2021

Grand prix national de la presse: Installation du jury de la 19è édition

Samedi 06 Novembre 2021

Bensaid lance le chantier d’une Maison de la presse à Laâyoune

S'inscrire à la Newsletter de La Quotidienne

* indicates required