Economie Tout voir

Dialogue social : La Confédération marocaine des TPE-PME dénonce son exclusion et menace

Dialogue social : La Confédération marocaine des TPE-PME dénonce son exclusion et menace

Au moment où le dialogue social entre le gouvernement marocain, les syndicats et le patronat est en cours pour discuter de l’état de l'économie du pays, la Confédération marocaine de TPE-PME exprime sa préoccupation quant à l'absence des représentants des Très petites entreprises (TPE) lors de ces discussions.

“Les TPE sont un pilier de l'économie marocaine et contribuent grandement à la création d'emplois et à la croissance économique du pays. Malheureusement, leurs voix ne sont pas entendues dans ce processus crucial malgré les difficultés qu’elles rencontrent au quotidien. Il s’agit entre autres du manque d'accès aux fonciers, aux financements ou encore aux commandes publiques, sans oublier le retard de paiement qui s’est prolongé de plus en plus depuis le covid-19”, alerte la Confédération dans un communiqué diffusé ce lundi 24 avril 2023.

Des chiffres publiés récemment font ressortir que plus de 25.000 TPE ont fait faillite cette année, tandis que plus de 250.000 encourent un risque de faillite “si des mesures ne sont pas prises rapidement pour améliorer leur situation financière”, précise la même source. 

Face à cette situation, la Confédération appelle l’ensemble des partenaires sociaux impliqués dans ce dialogue social à inclure activement les représentants des TPE afin qu’ils puissent participer “efficacement” aux débats, faire part directement de leurs préoccupations spécifiques en matière d'emploi, et participer activement aux débats sur l'amélioration du climat socio-économique général.

“Il est impératif que les parties soient intégrées dans cette discussion importante pour garantir une prise en compte globale et complète des intérêts économiques nationaux. Nous espérons déboucher rapidement une action concrète qui profitera à l’intégralité du tissu économique et social marocain afin de promouvoir un développement durable et plus amplement inclusif”, insiste la Confédération.

“En citant l'importance des TPE dans la croissance économique du Maroc, nous espérons que notre appel à une inclusion plus large sera entendu et pris en compte. Les TPE ont besoin de soutien pour surmonter les difficultés qu'elles rencontrent, afin de contribuer pleinement au développement socio-économique général du pays. Notre éviction du dialogue social risque de nous pousser à durcir nos positions vis-à-vis de certains de nos engagements antérieurs”, conclut le communiqué.

Articles qui pourraient vous intéresser

Dimanche 09 Juin 2024

Tourisme : «Go Siyaha» sur le bon cap

Mardi 04 Juin 2024

Maroc - Espagne : La CGEM et le patronat catalan aspirent à une coopération fructueuse

Vendredi 31 Mai 2024

Entrepreneuriat : 4ème édition de la Rencontre des entrepreneurs francophones à Marrakech

S'inscrire à la Newsletter de La Quotidienne

* indicates required