Economie Tout voir

Flambée des prix du carburant : Les tarifs des billets d’avion s’envolent

Flambée des prix du carburant : Les tarifs des billets d’avion s’envolent

Au moment où le secteur aéronautique mondial tente comme il peut de sortir la tête de l’eau, la vertigineuse hausse des prix des carburants vient éteindre la lueur d’espoir qui s’est profilée ces dernières semaines chez les professionnels du secteur, suite à la levée des restrictions sanitaires dans plusieurs pays.

À l’heure où nous écrivions ces lignes, le baril de pétrole brut s’échangeait à 113,82 dollars, contre 60,27 dollars il y a un an, jour pour jour. Une pilule difficile à avaler, notamment pour les compagnies aériennes, qui verront leurs dépenses prendre l’ascenseur, ce qui va à coup sûr peser sur les prix des billets d’avion.

La flambée des cours de pétrole est, entre autres, la conséquence directe et concrète de la guerre entre la Russie et l’Ukraine. Selon l’Association du transport aérien international (IATA), «le carburant est devenu le premier poste de coût pour les compagnies aériennes».

De plus, ce contexte de guerre a obligé les compagnies aériennes à revoir leurs itinéraires. Conséquence : ces dernières se trouvent contraintes d’emprunter des trajets plus longs, ce qui exige donc plus de carburant. Face à cette situation, certaines compagnies aériennes internationales ont d’ores et déjà annoncé une hausse des tarifs des billets d’avion. 

Qu’en est-il du Maroc ? D’après Mohamed Semlali, président de la Fédération nationale des agences de voyages du Maroc, les voyagistes ont été informés par les compagnies aériennes d’une prochaine augmentation des prix des billets d’avion. 

«Nous avons reçu il y a deux jours un courrier de la Royal Air Maroc qui nous a précisé que certains billets d’avion connaitront une augmentation qui oscille entre 1.000 et 1.500 dirhams. Par exemple, pour la Omra, le tarif est passé de 11.000 à 12.500 dirhams».

De son côté, un responsable au sein d’une compagnie aérienne précise que «la hausse des prix du carburant se répercute sur les charges et non pas sur les prix des billets. Mais certaines compagnies choisissent de répercuter cette hausse sur les prix des billets. Il faut savoir que la tarification dépend de plusieurs autres facteurs, et pas seulement de l’augmentation du cours du pétrole».

 

Par Meryem Ait Ouaanna

 

Articles qui pourraient vous intéresser

Vendredi 30 Septembre 2022

Hydrocarbures : Vers une taxe exceptionnelle sur les superprofits des sociétés de distribution

Jeudi 08 Septembre 2022

La RAM relance la ligne directe Casablanca-Doha

Jeudi 01 Septembre 2022

Hausse des prix du carburant : Soutien supplémentaire aux professionnels du transport routier

S'inscrire à la Newsletter de La Quotidienne

* indicates required