Economie Tout voir

La généralisation du préscolaire permettrait la création de 51.903 nouveaux emplois

La généralisation du préscolaire permettrait la création de 51.903 nouveaux emplois

La généralisation du préscolaire pour les enfants âgés de 4 à 5 ans permettrait la création de 51.903 nouveaux emplois, selon le rapport sur le budget axé sur les résultats tenant compte de l'aspect genre (RBG), établi par le ministère de l'Économie et des finances.

"La quantification des gains socio-économiques qui pourraient être engendrés par l’atteinte des cibles du Programme national de généralisation et de développement du préscolaire (PNGDP) a révélé que la généralisation du préscolaire pour les enfants âgés de 4 à 5 ans permettrait la création de 51.903 nouveaux emplois, ressort-il du rapport.

A cet égard, environ 71% de ces emplois créés (soit 36.832 emplois) sont des emplois directs, précise le rapport, notant que l’analyse sous le prisme genre de ces emplois fait état de la création de 46.713 emplois au profit des femmes et de 5.190 emplois pour les hommes.

Et de souligner que l’atteinte des cibles du PNGDP permettrait de générer non seulement plus d’emploi pour les femmes, mais également de renforcer l’accès des femmes à l’emploi décent.

De plus, le développement du préscolaire pourrait, également, entraîner des effets positifs sur l’offre de main d’œuvre féminine, à travers l’allégement du temps consacré aux travaux de soins non rémunérés, ce qui est en mesure de des femmes à la population active.

Ce faisant, le développement du préscolaire à l’échelle nationale, tenant compte de l’intensité des emplois directs et indirects y compris féminins qu’il pourrait générer et des revenus qu’il pourrait potentiellement valoriser, constitue un levier d’action favorisant la consolidation de l’autonomisation économique des femmes, la réduction des inégalités de genre et la valorisation du capital humain.

Le RBG a pour objectif d’informer les citoyennes et les citoyens, des efforts déployés au service de la prise en compte des enjeux liés à la promotion de l’égalité entre les femmes et les hommes dans les exercices de programmation et de budgétisation des départements ministériels et ce, conformément aux dispositions de la Loi organique relative à la loi de Finances (LOF) de 2015.

Articles qui pourraient vous intéresser

Lundi 19 Fevrier 2024

Employabilité des jeunes : Un nouveau projet baptisé “COLE” voit le jour

Lundi 19 Fevrier 2024

Emploi : Akhannouch parie sur une réforme de la législation

Vendredi 09 Fevrier 2024

Chômage: L’impasse économique

S'inscrire à la Newsletter de La Quotidienne

* indicates required