Economie Tout voir

La vice-présidente adjointe du Millennium Challenge Corporation en visite au Maroc

La vice-présidente adjointe du Millennium Challenge Corporation en visite au Maroc

Kyeh Kim, vice-présidente adjointe principale à Millennium Challenge Corporation (MCC) et la plus haute responsable en charge des Compacts conclus avec des pays africains au sein de cette organisation gouvernementale américaine, a effectué, du 21 au 23 mars 2022, une visite de travail au Maroc.

Cette visite a été marquée par les entretiens de Kyeh Kim avec plusieurs ministres et responsables gouvernementaux, le lancement de plusieurs projets structurants dans le secteur du foncier industriel et l’organisation de visites de terrain à des sites abritant des projets relevant du programme de coopération « Compact II », conclu entre le gouvernement du Royaume du Maroc et le gouvernement des Etats-Unis, représenté par MCC.

Ainsi, la  vice-présidente du MCC a entamé sa visite par la tenue d’une série d’entretiens avec Abdelouafi Laftit, ministre de l’Intérieur, Younes Sekkouri, ministre de l’Inclusion économique, de la Petite entreprise, de l'Emploi et des Compétences, Ryad Mezzour, ministre de l’Industrie et du Commerce, Faouzi Lekjaa, ministre délégué auprès du Ministre de l’Economie et des Finances, chargé du Budget, ainsi qu’avec les représentants des services du Chef du gouvernement, et ce, en présence de Malika Laasri, Directrice Générale de l’Agence Millennium Challenge Account-Morocco (MCA-Morocco), et de Carrie Monahan, Directrice Résidente de MCC au Maroc.

Lors de ces entretiens, Kim s’est félicitée des avancées notables accomplies au titre de la mise en œuvre des projets du « Compact II », relevant la contribution substantielle de ce programme de coopération au raffermissement des relations amicales et historiques qu’entretiennent le Royaume du Maroc et les Etats-Unis d’Amérique.

Financé par MCC à hauteur de 460 millions de dollars, le « Compact II » s’articule autour de deux principaux projets en ligne avec les stratégies sectorielles engagées par le Maroc, à savoir « Éducation et formation pour l’employabilité » et « Productivité du foncier », ayant pour objectifs la valorisation du capital humain et l’amélioration de la productivité du foncier.

Par ailleurs, la deuxième journée du séjour de Kim au Maroc a été ponctuée par la signature de deux conventions portant sur l’aménagement, la commercialisation et la gestion, selon un modèle de partenariat public privé (PPP), des parcs industriels de Had Soualem et Sahel Lakhyayta et le lancement des travaux in-site du projet d’extension de la zone industrielle de Bouznika, dénommé « Bouznika park industries ».

Ces trois projets s’inscrivent dans le cadre de la composante « Sites pilotes » ayant pour objet l’élaboration et le déploiement à titre pilote d’un nouveau modèle de développement de parcs industriels durables et de revitalisation de zones industrielles existantes, privilégiant le PPP et la promotion de la durabilité environnementale et sociale. 

S’étendant sur une superficie globale de près de 136 Ha, ces trois projets devraient abriter à terme 500 entreprises industrielles pour un investissement total prévisionnel de 486 millions de dollars et générer 27.000 emplois directs.

Durant la troisième journée de son séjour au Maroc, Kim s’est rendue au lycée qualifiant Abdelkhalek Torres à Tanger où elle s’est enquis du déploiement du modèle « Lycée Attahadi », principale composante du projet « Education secondaire », au niveau de cet établissement scolaire, en vue de rehausser son efficacité et sa performance et d’améliorer les apprentissages et les résultats scolaires des élèves. 

La visite de Kim a également offert l’opportunité d’échanger avec les élèves et les enseignants, principaux bénéficiaires des investissements réalisés au niveau de cet établissement scolaire, ainsi qu’avec les membres du comité de pilotage du Projet d'établissement intégré (PEI), pilier central du modèle « Lycée Attahadi », et de relever l’état d’avancement de la mise en œuvre des actions programmées au titre du PEI. 

Élaboré selon une démarche participative, le PEI est une feuille de route qui identifie les priorités d'intervention au niveau de chaque établissement scolaire, ainsi que les actions à mettre en œuvre et le budget à mobiliser.

La vice-présidente adjointe du MCC a clôturé son séjour au Maroc par la visite de l’Institut spécialisé de technologie appliquée (ISTA) de Had Soualem, bénéficiaire du soutien du Fonds « Charaka » de la formation professionnelle, qui se veut une contribution à la promotion de l’insertion professionnelle des jeunes, à l’amélioration de la compétitivité des entreprises et à l’adoption de modes de gouvernance concertés avec les professionnels.

Articles qui pourraient vous intéresser

Vendredi 22 Juillet 2022

US-Africa Business Summit 2022:  La valorisation des zones industrielles par le PPP mise en avant

Jeudi 21 Juillet 2022

Epuration des eaux usées : Albright visite le chantier de construction de la station de Had Soualem

Vendredi 15 Juillet 2022

Plateforme «Anaïs» : Pour une meilleure inclusion des personnes en situation de handicap mental

S'inscrire à la Newsletter de La Quotidienne

* indicates required