Economie Tout voir

Lancement à Rabat du Dialogue national de l’urbanisme et de l’habitat

Lancement à Rabat du Dialogue national de l’urbanisme et de l’habitat

Le  coup d’envoi du Dialogue national de l'urbanisme et de l’habitat a été donné, vendredi à Rabat, par la ministre de l'Aménagement du territoire national, de l'Urbanisme, de l'Habitat et de la Politique de la ville, Fatima Ezzahra El Mansouri, dans le but d’échanger autour des problèmes liés à l'urbanisme et à l'offre de logement et de formuler des recommandations pratiques et des propositions réalisables.

Le lancement de cet événement s'est déroulé lors d'une cérémonie présidée par le Chef du gouvernement, Aziz Akhannouch, en présence notamment du ministre de l'Intérieur, Abdelouafi Laftit, ainsi que d'autres membres du gouvernement, de responsables d'institutions constitutionnelles et publiques et de représentants des organes élus et professionnels.

«Le Dialogue national de l’urbanisme et de l’habitat entre dans le cadre de la mise en œuvre des hautes instructions royales visant à permettre aux citoyens de bénéficier d’un logement décent et de qualité et à encourager l’investissement productif», a déclaré Fatima Ezzahra El Mansouri. 

Et d’ajouter : «Ce Dialogue national revêt une importance particulière car il permettra d'implémenter un Nouveau modèle de développement au niveau de l’habitat et de l’urbanisme, d’asseoir un cadre de référence national pour un développement urbain transparent, équitable, durable et incitatifs, de proposer une offre en logement prenant en compte les exigences sociales, économiques et territoriales, d’établir un programme d’appui pour la promotion de territoires ruraux inclusifs et résilients et également de mettre en place une approche intégrée visant la sauvegarde et la revalorisation du patrimoine bâti».

En effet, ce Dialogue permettra d’apporter de nouvelles réponses aux multiples attentes exprimées par les citoyens et les investisseurs par rapport au coût du logement, à la démocratisation de l’accès au logement, la stimulation du secteur locatif, la prise en compte des aspects qualitatifs et de durabilité ainsi que l’intégration des notions de mixité sociale. Le respect de l’équité sociale et spatiale doit reposer sur une meilleure connaissance des territoires et des outils d'intervention spécifiques et ciblés localement.

Articles qui pourraient vous intéresser

Jeudi 22 Septembre 2022

Dialogue national de l’urbanisme et de l’habitat : Lancement des concertations régionales

Jeudi 07 Juillet 2022

Al Omrane s’engage à faire de ses opérations urbaines des modèles d’Eco-cités

S'inscrire à la Newsletter de La Quotidienne

* indicates required