Economie Tout voir

Les médecins du privé s’opposent à leur tour aux dispositions du PLF 2023

Les médecins du privé s’opposent à leur tour aux dispositions du PLF 2023

Le Syndicat national des médecins du secteur libéral, à travers son bureau national, s’est insurgé contre les différentes mesures du PLF 2023 les concernant, les jugeant inéquitables. 

Après les avocats, les notaires, etc…, une autre profession libérale monte au créneau contre le PLF 2023. Les médecins du privé, qui offrent au Maroc 70% des services de santé, se disent victime d’un système fiscal inéquitable et injuste. 

Dans son communiqué, le principal syndicat de la profession rappelle que le médecin du privé, à revenu égal, est imposé à hauteur de 38% contre 20% pour les entreprises commerciales. 

Ceci, en plus de la taxe d’habitation, la taxe professionnelle et, depuis peu, les cotisations sociales de 991 DH/mois, soit le montant de cotisation le plus élevé dans notre pays.  
A cela s’ajoute la proposition du PLF 2023 d’appliquer une retenue à la source de 20% sur les honoraires des médecins. 

Le syndicat demande une refonte globale du système de taxation des médecins du privé, en leur permettant de bénéficier du statut de SARL à associé unique, ainsi qu’une refonte du système de la tarification nationale de référence, dans un contexte où quelque 600 médecins quittent le Royaume chaque année.

Articles qui pourraient vous intéresser

Mardi 10 Janvier 2023

Aït Taleb veut convaincre 14.000 médecins marocains exerçant à l'étranger à exercer au Maroc

Mercredi 04 Janvier 2023

Loi de Finances 2023 : Les principales mesures relatives à la TVA

Lundi 02 Janvier 2023

Santé : la DMP se réunit avec le Conseil national de l'Ordre des pharmaciens

S'inscrire à la Newsletter de La Quotidienne

* indicates required