Inscrivez-vous à notre newsletter


× sous menu de laquotidienne actualités marocaines

Maroc-Royaume-Uni : La coopération appelée à se renforcer

Maroc-Royaume-Uni : La coopération appelée à se renforcer

Vendredi 12 Fevrier 2021 Par Laquotidienne



Près de 50 jours après le Brexit, le Maroc et le Royaume-Uni dressent des perspectives ambitieuses en matière de relations économiques.

 

Une réunion de haut niveau est programmée dans les prochaines semaines à Londres, a indiqué Simon Martin, Ambassadeur de Sa Majesté Britannique au Maroc, lors d’un webinaire organisé par la Chambre de commerce britannique au Maroc.

Huitième client du Maroc, le Royaume-Uni ne cache pas ses ambitions de renforcer les opportunités business avec les opérateurs marocains. Un message adressé ce jeudi 11 février par la BritCham lors d’un webinaire intitulé « Post-Brexit : Nouvelles opportunités pour l'économie marocaine ? ».

Alors que les échanges commerciaux annuels entre le Maroc et le Royaume-Uni se chiffrent à plus de 18 milliards de DH, l’objectif est d’«aller beaucoup plus loin», a confié l’ambassadeur britannique. « Nous devons lever les barrières, trouver les moyens de faciliter les affaires entre nos deux pays», a-t-il affirmé. Ce sera notamment un des sujets évoqués lors d’une réunion de haut niveau prévue entre les deux pays «dans les deux prochains mois».

Si les deux Royaumes entretiennent des relations historiques fortes, les opportunités restent nombreuses notamment dans l’industrie. Ali Seddiki, Directeur général de l'Industrie au ministère de l'Industrie, du Commerce et de l'Économie verte et numérique s’est félicité des relations séculaires entre les deux pays, mettant en exergue les opportunités économiques et industrielles à saisir par le Maroc suite au Brexit.

Il a aussi ajouté qu’ «aucune entreprise britannique n’est directement implantée au Maroc ». Une situation appelée à changer. L’automobile, le textile ou encore l’aéronautique ont été cités en exemple comme secteurs porteurs de coopérations et de développement économique.

Dans ce sens, Simon Martin, Ambassadeur de Sa Majesté Britannique au Maroc, a rappelé la «position stratégique du Maroc» sur la carte mondiale post-Covid. De son côté, Stephen Orr, président de la BritCham, s’est réjoui des opportunités futures entre le Maroc et le Royaume-Uni. «Le Royaume du Maroc offre une stabilité politique et un climat des affaires en perpétuelle progression », a-t-il déclaré tout en imaginant à l’avenir une «liaison maritime directe» entre les deux Royaumes. «Nos deux pays offrent beaucoup de complémentarités et peuvent partir ensemble en Afrique».

Après l’accord d’association signé en 2019 pour permettre la «poursuite normale» des relations commerciales post-Brexit, l’enjeu est aujourd’hui un accord de libre-échange gagnant-gagnant.

Tourisme, agriculture, fintech sont également sur la liste des secteurs appelés à être développés. «Les énergies renouvelables sont aussi un secteur d'intérêt commun", a rappelé Simon Martin.Le Royaume-Uni organisera d'ailleurs en novembre prochain la COP26, en Ecosse.

S'inscrire à la Newsletter de La Quotidienne

* indicates required
Royaume-Uni Actualités Économiques Marocaines
Partage RéSEAUX SOCIAUX