Politique Tout voir

Le Roi Mohammed VI adresse un message aux participants à la Conférence de haut niveau sur la protection et le soutien à la ville d'Al Qods

Le Roi Mohammed VI adresse un message aux participants à la Conférence de haut niveau sur la protection et le soutien à la ville d'Al Qods

Le Roi Mohammed VI, Président du Comité Al-Qods, a adressé un Message aux participants à la Conférence de haut niveau sur la protection et le soutien à la ville d'Al Qods qui a ouvert ses travaux, dimanche 12 février 2023, au Caire.

Voici le texte intégral du Message Royal dont lecture a été donnée par le Chef du gouvernement, Aziz Akhannouch.

"Louange à Dieu, Prière et Salut sur le Prophète, Sa famille et Ses compagnons.

Excellence, Monsieur Mahmoud Abbas, Président de l'Etat de Palestine, 

Excellence, le Secrétaire général de la Ligue des Etats arabes, 

Excellences, Altesses, Eminences, 

Mesdames, Messieurs, 



C’est, pour Moi, un véritable motif de fierté d’adresser ce Message à la Conférence de haut niveau qui se tient aujourd’hui à l’initiative de la Ligue des Etats Arabes, en application d’une Résolution du Sommet Arabe appelant à soutenir la Ville d’Al-Qods. 

Participe à ces éminentes assises une pléiade de personnalités politiques et religieuses, d’experts de droits de l’Homme et de professionnels des médias. Que cette assistance soit d'une si grande diversité, voilà qui illustre la volonté générale de relever l’un des défis les plus tenaces auxquels la paix mondiale fait face au Moyen-Orient. 

En prenant part aujourd’hui à cette conférence, le Royaume du Maroc réaffirme son engagement constant en faveur de la Cause palestinienne en général et de la question d’Al-Qods en particulier. De fait, en qualité de Président du Comité Al-Qods, issu de l’Organisation de la Coopération islamique, Nous portons à la Ville Sainte un intérêt capital. C’est que, en ce qui Nous concerne, Nous lui sommes attaché comme à Notre première Cause nationale et Nous érigeons sa protection, comme Nous l’avons souligné à diverses occasions, en principe intangible de Notre politique extérieure.

Cette importante conférence se tient dans un contexte difficile pour la Cause palestinienne dans son ensemble et, en particulier, pour la question d’Al-Qods et des sanctuaires musulmans et chrétiens de la Ville Sainte, au premier chef desquels la Mosquée sacrée d’Al-Aqsa.

En de pareilles circonstances, et en conformité avec l’agenda de l’Action arabe conjointe et l’esprit d’unité qui la sous-tend, nous devons nous mobiliser collectivement pour prémunir la Ville Sainte d’Al-Qods contre les violations qui visent à gommer la singularité de son cachet civilisationnel, à altérer son statut juridique, dont la protection fait pourtant l’objet d’un engagement clair dans les résolutions connexes du Conseil de sécurité.

Toutes les mesures unilatérales qui cherchent à imposer un état de fait illégitime dans Al-Qods et ses alentours menacent de compromettre le statut juridique de la Ville, d’altérer sa structure démographique et d’estomper sa dimension historique de cité multiculturelle et multiconfessionnelle. Par ailleurs, les actions systématiques, menées au grand mépris du droit international et des résolutions onusiennes, ne permettent pas d’instaurer un climat de confiance et elles sapent la possibilité même de parvenir à un règlement durable fondé sur l’existence de deux Etats vivant côte à côte, dans la paix et la sécurité. 

Il est indéniable que la situation difficile de la Ville Sainte d’Al-Qods ne peut être considérée séparément du contexte général lié à l’évolution de la question palestinienne. En effet, les extrémistes de part et d’autre profitent de l’arrêt des négociations israélo-palestiniennes et du blocage persistant du processus de paix pour attiser les conflits, nourrir les susceptibilités religieuses et provoquer la montée des tensions dans la Ville d’Al-Qods. Aussi, de différend fondamentalement politique, ce conflit risque de se transformer en une véritable confrontation religieuse, aux conséquences potentiellement désastreuses pour l’ensemble de la région. 

Pour préserver efficacement la ville d’Al-Qods des menées qui visent à altérer son histoire et son statut juridique, les intentions comme les actes doivent être sincères et s’écarter des rhétoriques creuses, des surenchères oiseuses et des calculs étriqués. 

Excellences, Altesses, 

Mesdames, Messieurs, 

Nous avons maintes fois souligné la place singulière que les peuples arabes et musulmans réservent dans leurs cœurs à la ville d’Al-Qods. Devant Dieu et aux yeux de l’Histoire, elle est notre grande responsabilité à tous. Le souci de la défendre ne doit être ni conjoncturel, ni circonstanciel. Il doit, au contraire, s’inscrire dans une logique globale impliquant des initiatives diplomatiques impactantes et des actions de terrain conduites au sein-même de la Ville Sainte.

De fait, depuis plus de 25 ans et sous Notre supervision personnelle, l’action concrète menée sur le terrain par l’Agence Bayt Mal Al-Qods, le bras exécutif du Comité Al-Qods, relevant de l’Organisation de la Coopération Islamique, vise à apporter son soutien à la Ville sacrée et à préserver son cachet civilisationnel. A cette fin, l’Agence réalise des projets sociaux et en matière de développement, à destination de toutes les franges de la société maqdissi.

C’est ainsi que l’Agence a pu mettre en œuvre plus de 200 projets, pour un coût estimé à 65 millions de dollars environ. Assuré à 100% par le Maroc dans la rubrique budgétaire "Dons d’Etats", le financement de ces activités est couvert par 70% environ des dons émanant des institutions et des particuliers. 

A cet égard, le Royaume du Maroc insiste sur la nécessité de mutualiser les efforts arabes et islamiques, en vue d’une implication accrue dans la dynamique de protection et de soutien apporté à la ville d’Al Qods Acharif. In fine, il s’agit d’avancer vers un déblocage de la situation politique, susceptible d’ouvrir des perspectives d’avenir empreintes d’optimisme et propices à la paix, à la sécurité et à la prospérité dans la région. Pour ce faire, il importe de respecter les valeurs du vivre-ensemble et de garder à l’esprit que les différences d’ordre culturel, religieux et doctrinal sont une source d’enrichissement de la société tout entière, un vecteur d’unité et nullement un facteur de division. 

C’est dans cet esprit qu’a été élaboré "l’Appel d’Al-Qods" que Nous avons signé avec Sa Sainteté le Pape François, à Rabat, le 30 mars 2019. Nous y avons notamment souligné la nécessité de "préserver la Ville sainte de Jérusalem/Al Qods Acharif comme patrimoine commun de l’Humanité et, par-dessus tout, pour les fidèles des trois religions monothéistes, comme lieu de rencontre et symbole de coexistence pacifique, où se cultivent le respect réciproque et le dialogue".

A ce propos, et en accord avec l’Appel lancé sous Notre impulsion lors de la Conférence internationale sur Al-Qods, en 2009, à Rabat, Nous appelons de nouveau à une alliance mondiale de toutes les forces vives ralliées au pacifisme et aux valeurs de tolérance et de coexistence, en vue de protéger la Cité de la Paix et de préserver son patrimoine culturel commun à toute l’Humanité.

Excellences, Altesses, 

Mesdames, Messieurs, 

Le Maroc, fort de son engagement inébranlable, demeure intimement convaincu que la Cause palestinienne est une question fondamentalement politique et, qu’à ce titre, elle constitue la clé de voûte pour un règlement durable et global qui apportera la paix et la stabilité dans la région du Moyen-Orient. Par conséquent, dans le cadre de la légalité internationale et conformément au principe de la Solution à deux Etats convenu par la communauté internationale, il est important de parvenir à un règlement juste de la question palestinienne. 

Convaincu que la paix au Moyen-Orient demeure une option stratégique incontournable, le Royaume du Maroc poursuivra ses efforts dans ce sens, en mettant à profit ses moyens et ses relations privilégiées avec toutes les parties et les puissances internationales agissantes. Il apportera ainsi son concours notamment à tout effort international destiné à relancer le processus de dialogue et de négociations, considéré comme l’unique moyen de mettre un terme à ce conflit et pour que prévalent la sécurité, la stabilité et la prospérité au Moyen-Orient. 

C’est l’occasion pour Nous de réaffirmer Notre soutien plein et entier à l’Autorité nationale palestinienne, sous la direction de Notre Frère, Son Excellence le Président Mahmoud Abbas, dans ses efforts pour concrétiser les ambitions du peuple palestinien frère qui aspire à la liberté et à l’indépendance, à l’unité et à la prospérité. 

En conclusion, Nous avons bon espoir que cette rencontre de haut niveau soit d’un appui considérable pour Al-Qods et les maqdissis, et qu’elle mette davantage en évidence la justesse et la centralité de la question d’Al-Qods Acharif. Nous prions le Très-Haut pour qu’Il couronne nos actions de succès en faveur de la paix et de la préservation de l’identité de la Cité de la Paix, afin qu’elle demeure un haut lieu de coexistence et d’entente entre les adeptes de toutes les religions monothéistes.

Wassalamou alaikoum warahmatoullahi wabarakatouh". 

Articles qui pourraient vous intéresser

Jeudi 20 Juin 2024

Recensement général de la population : Le Roi adresse une lettre à Akhannouch

Jeudi 20 Juin 2024

Recensement général de la population : Le Roi adresse une lettre à Akhannouch

Dimanche 02 Juin 2024

ONDA, ONEE, ADM, ANP, MASEN : Qui sont les nouveaux patrons ?

S'inscrire à la Newsletter de La Quotidienne

* indicates required