Inscrivez-vous à notre newsletter


× sous menu de laquotidienne actualités marocaines

Ces élus "turcs" qui squattent le Parlement marocain

Ces élus "turcs" qui squattent le Parlement marocain

Mercredi 17 Janvier 2018 Par Laquotidienne

Soit ils n’ont rien compris, soit ils sont dans le déni total, soit ils ont des arrière-pensées inavouables. Dans tous les cas, c’est grave. Quelle mouche a donc piqué les députés du PJD pour qu’ils se mettent à critiquer avec autant de véhémence les restrictions décidées par le gouvernement sur le textile turc ?
 
Primo : avant de critiquer un gouvernement qu’ils (les pjdistes) dirigent de surcroît, il faut bien être au fait des choses. Si ces députés avaient pris le temps, ne serait-ce que de lire le communiqué publié par le gouvernement, ils se seraient rendu compte qu’il ne s’agit guère d’une mesure anti-dumping ou de défense commerciale. Il s’agit juste de l’activation des mesures d’ajustement transitoires visées à l’article 17 de l’Accord de libre-échange entre le Maroc et la Turquie sur certains produits de textiles et d’habillement. D’ailleurs, chacune des deux parties a le droit d’activer cet article 17 si un ensemble de conditions est réuni. Et c’est ce qu’a fait le Maroc pour protéger l'industrie textile nationale.
 
Secundo : Même si c’était une mesure anti-dumping, lorsqu’on est un élu de la nation, on défend d’abord les intérêts de son pays, de son économie et de ses entreprises. Parce qu’in fine, c’est de la survie de ces entreprises marocaines qui opèrent dans le secteur du textile dont on parle.
 
Mais visiblement, il y a quelque chose d’incongru dans le Parlement marocain : il y a manifestement des élus "turcs" qui squattent l’Hémicycle (sic !).

D. W.

S'inscrire à la Newsletter de La Quotidienne

* indicates required
Partage RéSEAUX SOCIAUX

Autres Articles