Plus d'infos Tout voir

Maroc: L’Éducation nationale dresse son bilan 2020-2021

Maroc: L’Éducation nationale dresse son bilan 2020-2021

L’enseignement préscolaire a enregistré un bond significatif, passant de 25.760 en 2019-2020 à 90.451 en 2020-2021.

Le nombre des internats en milieu rural est passé de 575 en 2019-2020 à 635 internats en 2020-2021(+ 10,4%).

2.491.607 élèves appartenant à 1.951.423 familles ont bénéficié d’une aide sociale directe à travers le programme TAYSSIR (+ 2,3%).

 

L’année scolaire 2020-2021, a été marquée par la propagation de la pandémie du Covid-19 et ses répercussions négatives sur le système éducatif. Dans ce contexte, l’Education nationale, les acteurs éducatifs au niveau central, régional, provincial et local ainsi que les partenaires du secteur se sont mobilisés pour atteindre les objectifs assignés aux projets de mise en œuvre des dispositions de la Loi-Cadre 51.17 relative au système de l’éducation, de la formation et de la recherche scientifique.

Le présent document passe en revue les statistiques des principales composantes du secteur, à savoir l'enseignement préscolaire, l'offre scolaire, la demande sociale de l’éducation, l’appui social, les ressources humaines et l'enseignement privé. Il présente également l’évolution des indicateurs de performance les plus pertinents du système éducatif national.

 

Enseignement préscolaire

L’effectif total des scolarisés au préscolaire, tous types confondus, au cours de l'année scolaire 2020-2021, a atteint un total de 875.313 scolarisés dont 425.148 filles (48.6%).

Bien que le nombre total des scolarisés du préscolaire ait connu une légère régression de 2,1% par rapport à l’année 2019-2020, avec un nombre d’inscrits de 893.658, qui s'explique en grande partie par les conséquences de la crise sanitaire, la répartition par type a montré que l’enseignement préscolaire public a joué un rôle important dans l’atténuation de cette situation, passant de 209.111 en 2019-2020 à 290.334 en 2020-2021, soit une hausse de 39%.

En ce qui concerne l’enseignement préscolaire privé, celui-ci a enregistré un repli d’environ 15%, pour atteindre 181.639 en 2020-2021, contre 212.773 en 2019-2020.

Quant à l’enseignement préscolaire « non-structuré », ce dernier a affiché une baisse d’environ 30% en partie en raison de l’impact de la pandémie et de la politique menée par le département de tutelle qui vise à réhabiliter ce type d’enseignement. Concrètement, le nombre de bénéficiaires est passé de 446.014 durant l’année scolaire 2019-2020 à 312.889 en 2020-2021. De surcroît, l’enseignement préscolaire, caractérisé par l’intervention des partenaires a enregistré un bond significatif, passant de 25.760 en 2019-2020 à 90.451 en 2020-2021.

Effectif des élèves dans les trois cycles de l’enseignement

En 2020-2021, l’effectif total des élèves de l'enseignement public et privé, dans les trois cycles de l’enseignement, a atteint un total de 7.502.229 élèves dont 3.622.688 filles (48,3% du total). Il s’agit d’une hausse de 1,9% par rapport à l’année scolaire 2019-2020.

En termes de répartition par type d’enseignement (public-privé), l’enseignement public a affiché une hausse de 3,3%.

De la sorte, le nombre d’élèves, de l’ordre de 6.260.444 en 2019-2020 est passé à 6.467.666 en 2020-2021. Il en va de même pour les filles, avec des indicateurs en progression de 3,6% (de 3.014.078 en 2019-2020 à 3.123.253 en 2020-2021).

Quant à la répartition des effectifs des élèves de l'enseignement public selon les cycles d’enseignement en 2020-202l, il se décline comme suit :

  • 3.814.438 élèves scolarisés au cycle primaire, dont 1.829.117 filles,
  • 1.600.454 au cycle secondaire collégial, dont 748.042 filles,
  • 1.052.774 au cycle secondaire qualifiant, dont 546.094 filles.

D’une autre part, le nombre des élèves suivant leur scolarité dans le système éducatif privé a enregistré un recul d’environ 6,4% dans l’ensemble, et de 6,1% pour les filles.

Ainsi, le nombre d’élèves, de l’ordre de 1.105.182 en 2019-2020, est de 1.034.563 en 2020-2021. Quant au nombre des filles, il est passé de 531.744 en 2019-2020 à 499.435 en 2020-2021.

En raison de l’impact négatif de la pandémie de COVID19 durant l’année scolaire 2020-2021, bon nombre des enfants scolarisés dans ce type d’enseignement ont migré vers l’enseignement public, ce qui explique ce repli des inscriptions dans l’enseignement privé.

Pour ce qui est de la répartition par cycle pour l’enseignement privé, le cycle primaire a connu une baisse de 8,7%, passant de 808.648 en 2019-2020 à 738.314 en 2020-2021, à l’instar de l’enseignement secondaire collégial lequel a enregistré une baisse de 2,5%  passant de 185.335 en 2019-2020 à 180.663 en 2020-2021.

 Contrairement aux deux premiers cycles, le secondaire qualifiant a augmenté de 3,9% avec un effectif d’élèves de 115.586 en 2020-2021 contre 111.199 en 2019-2020.

En ce qui concerne la part des élèves du privé, elle a connu une baisse passant de 15% en 2019-2020 à 13,8% en 2020-2021. Elle enregistre de la sorte pour l’année 2020-2021, 16,2% dans le cycle primaire, 10,1% et 9,9% respectivement, au cycle secondaire collégial et au secondaire qualifiant.

 

Les Etablissements scolaires

Le nombre total des établissements scolaires durant l’année scolaire 2020-2021 s’est élevé à 11.472 établissements, dont 6.304 en milieu rural, répartis entre 8.022 établissements au cycle primaire (dont 187 écoles communautaires), 2.102 au cycle secondaire collégial et 1.348 au cycle secondaire qualifiant.

Il s’agit donc d'une augmentation de 2,3% par rapport à l'année 2019-2020. Ce qui correspond à 259 établissements supplémentaires sur l'ensemble du territoire national, répartis entre 132 établissements au primaire (35 écoles communautaires), 60 établissements au secondaire collégial et 67 au secondaire qualifiant.

Pour les satellites, qui sont principalement situées dans le milieu rural, leur nombre est passé de 13.153 en 2019-2020 à 13.132 en 2020-2021, soit une baisse de 0,2%.

Au total, 1.013.705 élèves poursuivent leur scolarité dans ces unités scolaires, ce qui représente 48,7% de l’ensemble des élèves issus du milieu rural.

En ce qui concerne la couverture des communes rurales par l’enseignement primaire, ce taux a atteint 99%.  Pour le secondaire collégial ce taux est de l’ordre de 72,7% tandis qu’il atteint 36,0% dans les communes rurales couvertes par l’enseignement secondaire qualifiant et ce pour l’année scolaire 2020-2021.

Concernant les internats, leur nombre s’est établi à 924 internats en 2019-2020 à 986 internats en 2020-2021. Il s’agit d’une évolution de 6,7% au niveau national.

En ce qui concerne le milieu rural, ce nombre est passé de 575 en 2019-2020 à 635 internats en 2020-2021, ce qui représente une augmentation de 10,4%.

 

Effectifs des enseignants

En 2020-2021, le nombre total d'enseignants est de 256.493, soit une augmentation de 1,7% par rapport à l’exercice précédent. Ils sont répartis entre 140.126 enseignants au cycle primaire, 60.917 au secondaire collégial et 55.450 au secondaire qualifiant. A souligner qu'environ 47,9% du personnel enseignant exerce en milieu rural. Cependant, malgré les efforts consentis par le département, les besoins en cadres-enseignements restent importants et ce pour améliorer certains indicateurs surtout ceux relatifs à l’encombrement et aux classes à cours-multiples qui affectent la qualité des apprentissages.

Sur le volet réservé à l'encadrement pédagogique des élèves, le ratio élèves/enseignant au cycle primaire a subi une légère augmentation de 0,2 point, passant de 27 élèves par enseignant durant l’année 2019-2020 à 27,2 en 2020-2021. De même, il a affiché une hausse de 1,7 point au secondaire qualifiant, en passant de 17,3 à 19 élèves par enseignant, tandis qu’au secondaire collégial, il s’est rétracté de 0,3 point, en passant de 26,6 à 26,3 élèves par enseignant.

 

Appui social

Au cours de l’année scolaire 2020-2021, un total de 1.233.248 élèves a bénéficié de la restauration scolaire, dont 1.161.270 en milieu rural, soit une hausse de 7,6% par rapport à l’année scolaire 2019-2020.

De même, 111.022 élèves ont eu accès aux services de l'internat, enregistrant, ainsi, une évolution de 4,2% par rapport à 2019-2020.

Quant aux services de transport scolaire, le nombre de bénéficiaires s’est élevé à 333.832 élèves, dont 277.580 en milieu rural, enregistrant une augmentation de 21% par rapport à l’année scolaire 2019-2020.

En ce qui concerne « l’Initiative Royale un million de cartables », un nombre de 3.716.215 bénéficiaires ont été recensés au cours de la même année, dont 2.405.212 en milieu rural, soit une baisse de 11,9% par rapport à l’année 2019-2020.

Pour ce qui est du programme TAYSSIR des transferts monétaires soumis à des conditions, 2.491.607 élèves appartenant à 1.951.423 familles sont bénéficiaires de cette aide directe, soit une augmentation de 2,3% par rapport à l’année scolaire 2019-2020.

 

Indicateurs de performance du secteur scolaire

Les taux de scolarisation ont connu une amélioration dans les trois cycles d’enseignement. Ainsi, pendant l’année 2020-2021, le taux de scolarisation au cycle primaire s’est approché de 100% (100% également pour les filles).

Quant au cycle secondaire collégial, cet indicateur a enregistré un pourcentage en 2020-2021 de l'ordre de 94,7% (92,7% pour les filles), contre 94,2% (92,2% pour les filles) enregistré en 2019-2020, soit une amélioration de 0,5 point de pourcentage.

 Cette tendance à la hausse a été observée au secondaire qualifiant, où ce taux a atteint environ 71,1% (70,9% pour les filles) en 2020-2021 contre 69,6% (68,7% pour les filles) enregistré en 2019-2020, soit un gain de 1,5 point de pourcentage.

Le taux de préscolarisation des enfants de la tranche d'âge 4-5 ans a atteint 71,3% en 2020-2021, contre 71,9% en 2019-2020, soit une baisse de 0,6 point de pourcentage.

En ce qui concerne les classes à cours-multiples, qui représentent environ 19% du total des classes au cycle primaire, il y a eu une légère augmentation des classes constituées de 4, 5 et 6 niveaux, puisque leur part est passée de 3,6% enregistrée en 2019-2020 à 4%  en
2020- 2021. La part des classes formées de 2 et 3 niveaux est d’environ 96 % en 2020-2021, contre 96,4 % l’année précédente.

Pour les classes encombrées (41 élèves et plus par classe), leur pourcentage a relativement augmenté au cycle primaire et au secondaire qualifiant ; il est passé de 4,7% à 6,2% au cycle primaire et de 8,2 % à 12,2 % au secondaire qualifiant entre 2019-2020 et 2020-2021.

Tandis qu’au cycle secondaire collégial, ce taux a fléchi, passant de 13,2% à 10,8 %. Cette augmentation est due en grande partie à l’annulation des examens de certification, de sorte que cette procédure a conduit à une augmentation du taux de réussite à la troisième année collégiale, puisque ce taux est passé de 64,1% en 2019-2020 à 88,6% en 2020 -2021, soit une augmentation de 24,5%.

En ce qui concerne le taux d'achèvement avec redoublement, cet indicateur est passé au niveau de l'enseignement primaire de 91,4% en 2019-2020 à 90,4% en 2020-2021, et au secondaire collégial, ce taux est passé de 61,4% en 2019-2020 à 62,6% en 2020-2021. De même il a progressé en secondaire qualifiant, en passant de 39% en 2019-2020 à 47,8% en 2020-2021.

En ce qui concerne la réussite au baccalauréat, le nombre de bacheliers admis est passé de 292.745 en juin 2020 à 335.098 en juin 2021, et par conséquent, le taux de réussite au baccalauréat a connu une augmentation de 1,5 point de pourcentage, en passant de 73,7% à 75,2%.

Concernant l’abandon scolaire public, il a connu une légère augmentation passant de 304.545 (5%) cas en 2019-2020 à 331.558(5,3%) en 2020-2021. Les cas du décrochage scolaire dans l'enseignement public ont augmenté principalement dans le primaire, passant de 2,1% en 2019-2020 à 2,9% l'année 2021-2020, soit une hausse de 0,8 point de pourcentage.

Le même indicateur est resté constant au secondaire qualifiant entre 2019-2020 et 2020-2021 (7,4%). Quant au taux d'abandon au secondaire collégial, celui-ci a enregistré une régression passant de 10,4% en 2019-2020 à 9,7% en 2020-2021 soit une baisse de 0,6 point de pourcentage.

 

 

 

 

Articles qui pourraient vous intéresser

Mercredi 10 Aout 2022

Saison estivale : Attention aux noyades !

Mardi 09 Aout 2022

Le ministère de la Santé annonce la fin de la deuxième vague Omicron au Maroc

Lundi 08 Aout 2022

DARI COUSPATE s’implante en Europe

S'inscrire à la Newsletter de La Quotidienne

* indicates required