Société Tout voir

Séisme au Maroc : Retour sur un week-end d’horreur !

Séisme au Maroc : Retour sur un week-end d’horreur !

Ce sont des Marocains ébahis et meurtris qui sont confrontés à l’ampleur des dégâts causés par le séisme d’Al Haouz : 2.122 morts et 2.421 blessés. 

Un deuil national de 3 trois jours a été décrété.

Le Maroc est plongé dans l’horreur. Le Maroc est triste. Le Maroc est endeuillé. Le Maroc compte ses morts. Le Maroc pleure. Le séisme qui a frappé vendredi soir la province d'Al Haouz, et qui a été ressenti dans plusieurs villes du Royaume dans un rayon de 400 km autour de son épicentre, aura fait de très nombreuses victimes.

Le bilan macabre donné par les autorités, qui ne cesse de s’alourdir depuis les premiers chiffres communiqués samedi à 2H00 du matin, fait état de 2.122 morts.

Cette secousse tellurique a fait 1.293 morts dans la province d'Al Haouz, 452 morts dans la province de Taroudant, 41 morts dans la province de Ouarzazate et 15 morts à la préfecture de Marrakech.

De magnitude 7 sur l’échelle de Richter, elle a également fait 2.421 blessés à des degrés différents, dont plus d'un millier grièvement.

Le séisme a également causé des dégâts matériels et des effondrements d'immeubles dans les zones touchées.

 

Quand tout a commencé…

Tremblement de terre ! La population n’avait que ce mot à la bouche vendredi soir. Les premières secousses ont eu lieu à partir de 23H11. Elles ont tiré du lit ceux qui dormaient.

D’autres ont pris du temps pour comprendre ce qui se passait. Et il a fallu quelques minutes pour que les rues soient inondées de monde, les habitants désertant appartements et maisons.

Malheureusement, certains n’auront pas eu cette chance : ils périront sous les décombres, suite à l’effondrement des immeubles et maisons.

A Casablanca, les secousses ont été très fortement ressenties. Les immeubles ont vibré. Tremblé. Les habitants ont eu la peur de leur vie. Il y aura 3 morts dans le Grand Casablanca. Et la nuit fut longue.

Car, par craintes des répliques, dans la métropole comme dans plusieurs autres villes du Royaume, plusieurs Marocains ont préféré dormir à la belle étoile.

Et c’est le samedi matin qu’ils ont pu se rendre compte de l’ampleur de la catastrophe qui a frappé le pays.

 

Du jamais vu !

Le Maroc a déjà été confronté à des tremblements de terre. Mais il n’a jamais connu une secousse tellurique d’une telle ampleur (7 sur l’échelle de Richter). 

En 1960, le séisme qui a frappé Agadir était de moindre ampleur : la secousse a duré 15 secondes et était d'une magnitude de 5,72 sur l'échelle de Richter.

Pourtant, c’est le tremblement de terre le plus meurtrier qu’ait connu le Royaume. Le bilan était en effet bien plus lourd : ce séisme a fait 6 fois plus de victimes que celui d’Al Haouz, soit 12.000 personnes tuées pour quelque 25.000 blessés.

En 2004, c’est la province d’Al Hoceima qui a été touchée par un séisme de magnitude 6,3 sur l'échelle de Richter. Bilan :  au moins 628 morts.

Le bilan du séisme d’Al Haouz est loin d’être définitif. Les recherches se poursuivent toujours pour trouver d’éventuels survivants.

Et d’importants moyens ont été mobilisés à cet effet. Le Roi a ainsi donné ses instructions pour l’adoption de mesures fortes, dont notamment la mise place immédiatement d’une commission interministérielle chargée du déploiement d’un programme d’urgence de réhabilitation et d’aide à la reconstruction des logements détruits au niveau des zones sinistrées, dans les meilleurs délais.

Il s’agit aussi de la prise en charge de personnes en détresse, particulièrement les orphelins et les personnes vulnérables, et de l’ensemble des personnes qui se retrouvent sans abri du fait du séisme, notamment en termes d’hébergement, d’alimentation et tous autres besoins de base.

De même, il sera constitué des réserves et stocks de première nécessité (médicaments, tentes, lits, aliments ...) au niveau de chaque région du Royaume pour parer à tout type de catastrophe.

Par ailleurs, un compte spécial est ouvert auprès du Trésor et Bank Al-Maghrib, en vue de recevoir les contributions volontaires de solidarité des citoyens et des organismes privés et publics.

 

Une vraie solidarité internationale

Le Maroc est en pleine tragédie. Ce tremblement de terre a fait des veufs, des veuves, des orphelins, mais aussi des familles entières ont été décimées. Certains sinistrés ont tout perdu : endeuillés, désemparés, leur maison détruite, sans toit, ils errent dans les rues et dorment à la belle étoile, comptant sur l’aide que peut leur apporter l’Etat.

Ce drame que traverse le Royaume, où un deuil national de 3 jours a été décrété, a suscité une compassion internationale et un élan de solidarité sans pareil. De nombreux chefs d’Etat et de gouvernement et organisations internationales ont adressé des messages de condoléances et de soutien à l’endroit du Royaume et son peuple.

Ligue arabe, Union européenne, Union africaine, Etats-Unis, Russie, Japon, Espagne, Italie, Ukraine, Allemagne, Royaume-Uni, Belgique, France…, de partout le Maroc a reçu des soutiens.

Surtout, plusieurs pays ont proposé leur aide au Maroc dans cette phase délicate où les secours font une course à la montre pour essayer de sauver des victimes encore ensevelies sous les décombres.

Le Maroc traverse donc une terrible épreuve. Qui restera à jamais gravée dans la mémoire collective. Mais il saura, à coup sûr, s’en relever. Comme il l’a déjà fait par le passé. 

 

F. Ouriaghli

Articles qui pourraient vous intéresser

Mercredi 05 Juin 2024

Programme de reconstruction post-séisme d'Al Haouz : L'Allemagne accorde un prêt de 100 millions d'euros

Mardi 04 Juin 2024

Séisme d’Al Haouz : 1,2 Md de DH d’aide directe accordée à plus de 63.000 familles

Lundi 20 Mai 2024

Al Haouz : «AMEAL adopte une approche globale et spécifique pour soutenir la création d'emplois dans ces régions»

S'inscrire à la Newsletter de La Quotidienne

* indicates required