Société Tout voir

Campagne nationale contre l’Hépatite C : L’ALCS rappelle l’urgence d’impliquer la société civile

Campagne nationale contre l’Hépatite C : L’ALCS rappelle l’urgence d’impliquer la société civile

À l'occasion de la Journée mondiale contre l’hépatite célébrée le 28 juillet de chaque année, le ministère de la Santé et de la Protection sociale annonce le lancement de la première campagne nationale de dépistage de l'hépatite virale C (HVC), du 28 juillet au 28 décembre 2022, sous le slogan : «Pour un Maroc sans Hépatite C». 

Organisée dans le cadre du Plan stratégique national de lutte contre les hépatites virales 2022-2026, cette campagne sera mise en place en coordination avec les Directions régionales de la santé et de la protection sociale ainsi que les partenaires, notamment les Organisations non gouvernementales (ONG) et la Délégation générale à l'administration pénitentiaire et à la réinsertion.

Les objectifs principaux de cette campagne étant de lancer les activités de dépistage et de prise en charge de l'HVC dans le cadre du programme national de lutte contre les hépatites virales. Elle cible la réalisation de 150.000 tests de dépistage de l'HVC. 

Dans un communiqué diffusé ce mercredi 27 juillet, l’Association de lutte contre le sida (ALCS) a salué le lancement de ce plan stratégique et a tenu à rappeler la nécessité d’impliquer les associations communautaires afin d’éliminer les hépatites à l’horizon 2030, conformément aux objectifs de développement durable.

«Si l’ALCS se félicite de cette avancée, elle regrette que la société civile, pourtant partenaire du ministère de la Santé et de la Protection sociale, n’ait été impliquée qu’à la fin du processus d’élaboration de ce plan stratégique», peut-on lire dans le communiqué.

«Pourtant, en matière de lutte contre les maladies notamment, l’expertise de la société civile n'est plus à démontrer. Ainsi, grâce à l’approche communautaire qui guide ses actions, l’ALCS contribue grandement à l’atteinte des objectifs nationaux en termes de prévention combinée de l’infection à VIH. Cette contribution est reconnue par les autorités sanitaires», souligne la même source.

Articles qui pourraient vous intéresser

Jeudi 11 Juillet 2024

Le gouvernement valide le projet de l'agence marocaine du sang

Mardi 06 Fevrier 2024

Pénurie des professionnels de santé : Quand les ambitions du gouvernement se heurtent à la réalité

Mercredi 24 Janvier 2024

Santé : Le torchon brûle entre les syndicats et la tutelle

S'inscrire à la Newsletter de La Quotidienne

* indicates required