International Tout voir

Covid-19 : Hausse de 7% des décès dans le monde

Covid-19 : Hausse de 7% des décès dans le monde

Le nombre de décès liés au Covid-19 a connu, au cours de la semaine dernière, une hausse de 7% dans le monde, dont la majorité en Europe et Amérique, selon un nouveau bulletin épidémiologique hebdomadaire publié par l'Organisation mondiale de la santé (OMS).

« Plus de 19 millions de personnes ont contracté l’infection au nouveau coronavirus dans le monde au cours de la semaine écoulée et près de 68.000 en sont mortes », précise l’OMS dans son bulletin sur le Covid-19.

Le nombre de nouvelles infections a diminué de 17 %, tandis que le nombre de décès a augmenté de 7 % par rapport à la période de sept jours précédente, a souligné l’agence sanitaire mondiale de l’ONU.

Au total, 19.276.472 nouvelles infections et 67.953 décès ont été signalés à l’OMS entre le 31 janvier et le 6 février.

Si toutes les autres régions ont enregistré une baisse, une augmentation significative de l’incidence des cas, par rapport à la semaine précédente, a été enregistrée en Méditerranée orientale (+36%). Avec plus de 800.000 nouveaux cas, il s’agit d’une hausse de 36 % par rapport à la semaine précédente.

Selon l’OMS, neuf pays ont signalé des augmentations de 20 % ou plus. Les hausses relatives les plus importantes ayant été recensées par l’Iran, l’Afghanistan (avec augmentation de 91 %) et la Jordanie (85%).

Dans le même temps, l’Amérique, l’Asie du Sud-Est et l’Afrique ont enregistré une baisse de 36 %, 32 % et 22 %, respectivement. L’Europe, qui représente 58 % des infections hebdomadaires, a enregistré une baisse de 7 %.

Le plus grand nombre de nouveaux cas au cours de la semaine écoulée a été signalé par les États-Unis (1.874.006). Suivent la France (1.738.189), l’Allemagne (1 285 375), le Brésil (1.241.025) et l’Inde (1.095.616). Les États-Unis représentent la majorité des décès (14.090), suivis par l’Inde (7.888), la Russie (4.686), le Brésil (4 610) et le Mexique (2.910).

Plus largement, la mortalité a diminué de 14% en Afrique et de 5% dans le Pacifique occidental. Elle a augmenté légèrement en Europe (2%) et est restée identique aux Etats-Unis (29.000 cas, +44%).

Dans le même temps, les décès ont encore augmenté en Méditerranée orientale (2300 nouveaux décès, 45%). Mais la hausse la plus importante a été notifiée en Asie du Sud-Est, qui a enregistré une augmentation de 67 % du nombre de décès.

« Cela est dû en grande partie à la déclaration de décès rétroactifs en Inde », a précisé l’OMS, ajoutant que New Dehli recense 7.888 nouveaux décès, soit une augmentation de 68%.

Par ailleurs, l’OMS estime que « la prévalence du variant Omicron a augmenté à l’échelle mondiale et est désormais détecté dans presque tous les pays ».

« Toutefois, bon nombre des pays qui ont signalé une augmentation précoce du nombre de cas dus au variant Omicron ont maintenant signalé une baisse du nombre total de nouveaux cas depuis le début de janvier 2022 », a ajouté l’Organisation basée à Genève.

Selon les experts de l’OMS, l’épidémiologie mondiale actuelle du SRAS-CoV-2 se caractérise par la poursuite de la propagation mondiale rapide du variant Omicron, tandis que tous les autres variants, y compris les variants préoccupants (VOC) Alpha, Beta, Gamma et Delta, et les variants d’intérêt (VOI) Lambda et Mu, continuent de diminuer dans les six régions de l’OMS.

La pandémie a fait officiellement plus de 396,5 millions de cas dont 5.745.032 morts dans le monde depuis fin décembre 2019, selon un décompte établi jeudi par l’OMS. A la date du 7 février 2022, plus de dix milliards de doses de vaccin ont été administrées dans le monde.

Articles qui pourraient vous intéresser

Mercredi 28 Fevrier 2024

Gaza : Un nouveau bilan fait état de 29.954 morts

Lundi 26 Fevrier 2024

Celui qui combat les monstres doit faire attention de ne pas en devenir un

Vendredi 23 Fevrier 2024

Bande de Gaza : Un nouveau bilan de 29.514 morts

S'inscrire à la Newsletter de La Quotidienne

* indicates required