International Tout voir

Ford s'apprête à fermer son usine de moteurs au Pays de Galles

Ford s'apprête à fermer son usine de moteurs au Pays de Galles

Le constructeur américain Ford est sur le point de fermer son usine de moteurs de Bridgend au Pays de Galles, ce qui serait un coup dur pour les 1.700 employés dans le site et pour l'industrie automobile britannique à quelques mois du Brexit, rapporte jeudi la presse britannique.

Selon la chaîne de télévision ITV, Ford devrait confirmer la fermeture du site de Bridgend au plus tard dans la journée, en raison d'une baisse de ses activités ces dernières années dans cette usine ouverte il y a 40 ans, au Pays de Galles. 

La nouvelle représente un nouveau revers pour l'industrie automobile britannique, qui subit une chute de sa production, affectée notamment par les incertitudes liées au Brexit et le ralentissement économique mondial.

La production d'un moteur pour le constructeur Jaguar Land Rover doit en particulier s'arrêter en fin d'année.

L'usine ne tournerait alors plus que pour fabriquer les moteurs de la Ford Dragon. 

Ford avait dévoilé en début d'année une vaste restructuration de ses activités en Europe, qui passe par la suppression de plus de 1.000 emplois au Royaume-Uni.

Le constructeur emploie 54.000 personnes en Europe, dont 13.000 au Royaume-Uni, où il fabrique principalement des moteurs et n'assemble pas de voitures.

Le constructeur automobile japonais Nissan avait également renoncé à produire son modèle Crossover X-Trail dans son usine géante de Sunderland (nord-est de l'Angleterre), alors que son confrère Honda a annoncé la fermeture en 2021 de son usine de Swindon (sud-ouest de l'Angleterre), sans évoquer toutefois le Brexit.
 

Articles qui pourraient vous intéresser

Mercredi 18 Mai 2022

Automobile: Les ventes européennes se sont écroulées de plus de 20% en avril

Lundi 16 Mai 2022

Renault dit garder l'option de racheter sa filiale russe Avtovaz, vendue à l'Etat russe

Jeudi 12 Mai 2022

Exportations d’automobiles vers l’UE : Le Maroc surclasse la Chine, l’Inde et le Japon

S'inscrire à la Newsletter de La Quotidienne

* indicates required