International Tout voir

Italie/Législatives: Majorité absolue pour la coalition de droite

Italie/Législatives: Majorité absolue pour la coalition de droite

La coalition de droite a remporté les élections législatives, tenues dimanche en Italie, avec une majorité absolue à la Chambre des députés (235 sièges) et au sénat (112 sièges), selon les résultats définitifs du ministère de l'Intérieur publiés mardi.

Le parti d'extrême droite Fratelli d'Italia (FDI), dirigé par Giorgia Meloni, est arrivé en tête avec 26,01 % des votes, tandis que ses partenaires de coalition, la Ligue d'extrême droite de Matteo Salvini et le parti conservateur Forza Italia de Silvio Berlusconi, ont récolté respectivement 8,85% et 8,27%, soit un total de 44,02% pour l'alliance de droite, annonce le ministère sur son site internet.

La coalition du centre-gauche (Parti démocrate, Alliance verte, +Europe, Engagement civique) est arrivée en deuxième place avec 25,99% des votes, soit 18 points de moins que le centre-droit, suivie du Mouvement Cinq étoiles (M5s) avec 15,55%.

Le taux de participation final est de 63,91%, en baisse de 9 points par rapport aux dernières élections politiques, où 73% des personnes éligibles ont voté, d'après le ministère. Plus de 51 millions d'Italiens, dont plus de 50% de femmes, étaient appelés aux urnes.

Pour cette année, l'âge du vote pour le Sénat est passé de 25 à 18 ans, alors que les électeurs ont voté, pour la première fois, un Parlement resserré passant de 945 élus à 600 (400 députés et 200 sénateurs).

Les nouveaux élus du Sénat et de la Chambre des députés doivent, selon la Constitution, se réunir dans un délai de 20 jours après la tenue des élections, soit le 15 octobre au plus tard. Lors de leur première réunion plénière, ils doivent élire leurs présidents respectifs, et ce n'est qu'à ce moment que commence le processus de nomination du gouvernement.

Le président de la République entamera les consultations sur la nomination du nouveau chef du gouvernement par les présidents des deux chambres, suivis par les chefs des principaux partis et éventuellement les chefs des groupes parlementaires.

Le chef du gouvernement se penchera ensuite sur les négociations avec ses alliés concernant les postes ministériels et le programme.

Articles qui pourraient vous intéresser

Samedi 03 Decembre 2022

Burkina Faso : Le gouvernement dément des informations de médias locaux sur une tentative de coup d'Etat

Mercredi 30 Novembre 2022

Zone euro: Premier recul de l'inflation en 17 mois, à 10% en novembre

Mardi 29 Novembre 2022

Démission du conseil d'administration de la Juventus

S'inscrire à la Newsletter de La Quotidienne

* indicates required